Soleil, joli soleil !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Soleil, joli soleil !

Message par Myra Syphania le Lun 28 Aoû - 19:45

Coucou je reviens avec de la joie... non je rigole :
eh bien voilà ma participation à ce thème qui a été... compliqué, je pense frôler le hors sujet mais j'espère que ça vous plaira :) il reste sans doute encore des fautes (désolééééééééé) et ne soyez pas choqué par le changement de temps il est voulu ! voilà bonne lecture ! (enfin j'espère...)  

 Sous mes doigts l’herbe tendre, sur mes lèvres un goût de miel, à mes oreilles le souffle du vent dans les arbres. Lentement mes paupières s’ouvraient, mes yeux bleus souffraient de la lumière vive. Doucement ce monde devenait le mien. Je me levai et de la colline regardai le paysage qui m’inspirai chaque jour joie et bonheur. Une maison de pierre blanche, un chemin de terre battue bordé de fleurs sauvages et de champs, mon univers.
 J’essuyai mes mains calleuses et humides sur mon tablier plus tout à fait blanc depuis longtemps. Mon teint buriné par les heures de labours et les courbatures me rappelaient le travail qu’il me restait encore à faire. Remuer la terre, traiter les mauvaises herbes, arroser les plants de pomme de terre, le rituel du soir. D’ailleurs… quelle heure était-il ? Le nez vers le ciel, je lisais en lui l'égrenage du temps, le sourire aux lèvres j’y apprenais que ma douce rentrerait bientôt du village où elle vendait nos produits et gérait nos comptes d’une main de fer ! Moi et les chiffres…  À peine bonne pour compter jusqu’à dix, le nombre de nos chats et chiens, nos compagnons depuis que nous nous étions installés dans le coin.

 Nous étions deux gosses en quête de liberté et d’aventures. Oh, pas vraiment pour nous de jouer les aventurières ! Je serais capable de me perdre dans une meule de foin ! Mais plutôt pour nos personnages, des héros si humains que leurs caprices nous firent parfois perdre un temps infini sur des infimes détails ! Nous mélangions nos plumes et nos cœurs, nous riions et pleurions ensemble réussite et échec. Nous étions des créatrices d’émotions comme le disaient certain, et si sa plume peignait un monde couleur et de rêve, la mienne respirait l’ombre et la pourriture. C’était sans doute cela qui rendait l’écriture à deux si agréable, pour créer un juste équilibre entre la vie et la mort, entre la santé et la maladie… La maladie…

- Coucou, je suis rentrée !

 Derrière moi, la porte claqua et me fit faire un bond. J’étais dans la maison, pourtant il me semblait n’avoir jamais quitté la colline… Le fil de mes pensées et les gestes mécaniques devaient avoir eut raison de moi ! Je me retournais et me retrouvai face à une vision presque irréelle, si son visage d'ange ne m'avait pas été si familier. Cheveux courts cuivré, yeux marrons, sourire charmeur, odeurs de fleurs et crayons, elle était la jeunesse et la douceur incarnées !

- Mmmh ça sent bon ! Tu nous as préparé quoi de bon ?

 Sous le choc, je ne bougeais pas, elle était si près de moi et ça faisait si longtemps que je ne l’avais pas vue ! Mais qu’est-ce que je racontais, moi ? On se voyait matin et soir lorsque l’on travaillait, des journées entières lors des temps voués au repos.
Non c’était un mensonge, la dernière fois que l’on s’était vues c’était sous la pluie à parler des instants vécus en solo, à nos vies qui ne s'unissaient plus comme avant depuis que j’étais partie si loin dans le sud… Voilà pourquoi à cet instant j’avais envie de la serrer dans mes bras et à la fois j’avais peur que ça la fasse disparaître. J’avais envie de hurler son nom et à la fois je souhaitais encore entendre sa voix aussi douce à mes oreilles que le ronronnement d’un chat. J’avais envie de fondre en larmes et à la fois je ne voulais pas qu’elle sache à quel point j’avais pu souffrir d’être loin d’elle.

Mon beau soleil si lumineux ! Réchauffe mon coeur privé d’amour ! Soulage mes pensées de leurs obscurités ! Viens je t’en supplie ! Cesse d’être si loin et rejoins moi !


- Mais c’est toi qui est partie. C’est toi qui m’a abandonnée. Tu ne t’en souviens pas ?

 Je n’en revenais pas… Elle répondait à mes pensées ! Silencieuse, interdite, j’écoutais la douceur de sa voix m’accuser de tout ce que je savais déjà mais qui avait cessé de me ronger depuis mon réveil sur la colline… La réalité me rattrapait à chacun de ses mots…. Le ronronnement des machines…

-Cesse de rêver car ceci n’arrivera jamais ! Tu es partie !

Leurs bips réguliers…

- Tu m’appelles muse, tu parles de moi sans arrêt, tu dis à tous que je t’ai permis de trouver ta voie, mais en réalité tu m’a abandonnée !

les senteurs d'hôpital qui me colle à la peau…

-Si je suis ton soleil alors je ne suis pas ailleurs. Je suis à ma place. Si tu es mon étoile alors c’est bien toi qui est ailleurs ! Tu es partie !

le goutte à goutte…
Non… s’il vous plaît… laissez moi auprès d’elle ! ’avais tellement envie de la voir encore un peu ! Malgré le poison qui s’écoulait de ses lèvres et son regard empli de haine… Je l’avais mérité… La porte qui claque… Ma douce qui s’approche de moi… Les bruits de crocs sur le sol… Son visage baigné de larmes… Des murmures effrainés… Le choc de ses mains contre mon corps qui me fait chavirer en arrière… Les machines qui s’affolent… La cheminée qui referme ses mâchoires de flammes sur moi… Je sens que quelque chose d’important se passe mais peu importe. Mon esprit n’est obnubilé que par une seule chose : il y avait donc une cheminée derrière moi ?

*****

 Je m’éveille en sursaut, le dos collant de sueur, la vue brouillée par les larmes. Ainsi ce n’était qu’un rêve… Pourtant… Son odeur, sa voix, sa manière de se mouvoir… M’en veut-elle vraiment d’être partie ? Me pardonnera-t-elle un jour ?
 Une infirmière est penchée sur moi, le regard soucieux. Un masque à oxygène a été posé sur mon visage. Comme on me l’a appris, je régule ma respiration, lentement mon souffle reprend son rythme habituel. Un geste de ma part et on m’enlève l’appareil.

- Tout va bien ? Les machines se sont affolées, tu as fait un cauchemar ?
- Ou-Oui… je crois que c’était un cauchemar, mais il commençait bien…
- Bah ! Il faut pas oublier qu’un cauchemar est un rêve qui finit mal…
- Est-ce que je peux prendre l’air sur la terrasse ? J’aimerai prendre l’air et… Consulter mes mails…

 Julie - du moins c’est le nom inscrit sur son badge - daigne détourner les yeux des écrans des machines reliées à mon corps par des câbles qui m'empoisonnent l’existence autant qu’il sont censés me garder dans le monde des vivants.

- Bon… D’accord, mais en fauteuil et sous une couverture. Et interdiction de prendre un café, un thé ou n’importe quelle boisson sucrée ! Compris ? Et tu restes loin des fumeurs !
- Oui, madame ! réponds-je en laissant un sourire apparaître sur ma bouille blafarde.

 On débranche certaines machines, on en laisse d’autres, impatiente je dois me retenir de lui hurler de me donner tout de suite mon téléphone et de me foutre la paix. Mais après trois mois ici, j’ai appris qu’il valait mieux se taire plutôt que de se précipiter et ne rien avoir tout compte fait. Je n’ai le droit de marcher que jusqu’aux toilettes, ces quelques rares pas bien encadrés me font tout de même plaisir. Un simple geste anodin mais qui m’essoufle de moins en moins, bientôt, je n’aurais plus besoin d’une bouffée d'oxygène une fois arrivée dans le cabinet.
 Une fois la toilette de chat faite, je suis installée dans la chaise et poussée jusque dans le couloir. Sur mon passage, des sourires, des mouvements de têtes, des petits mots gentils. On est tous dans le même bateau qui coule, ce genre d’instants sont des bouées de sauvetages qu’on ne peut pas se permettre d’oublier. On est figé dans le présent. Pas d’avenir. Pas de plan futur. Première priorité : respirer encore la minute suivante, le reste n’est que du luxe.

Arrivée sur la terrasse, on me tend mon téléphone, l’infirmier qui m’a amenée me connaît bien maintenant, il m'apportera mon petit-déjeuner un peu plus tard, il sait que pour l’instant je ne veux qu’une chose : savoir si elle pense à moi. Avec appréhension j’allume l’appareil à l’écran abîmé, souvenir d’une mauvaise chute, un jour où j’ai eu l’espoir de pouvoir sortir seule de ma chambre en quête de réseau. C’est si long ! Après un temps, il capte enfin la connexion et les notifications affluent. Pubs, mauvais numéros… peut-être qu’elle n’a pas de connexion là où elle est… Ou bien qu’elle m’a oubliée… Mon regard se perd dans le ciel bleu, il va faire beau aujourd’hui, mais je ne le verrai pas plus d’une heure. La grosse horloge qui brille m’indique qu’il est neuf heures, c’est étonnant qu’on me laisse dormir maintenant. Ils ont sans doute renoncer le lever à sept heure depuis le jour où j’ai hurlé toute la journée…
 L’appareil entre mes mains vibre et me sort de ma torpeur. Je ne regarde pas tout de suite l’écran, et si j’étais déçue ? Alors je ne pourrai m’en prendre qu’à moi-même. Un astre est libre de toute emprise et volonté humaine, mais… Les mains tremblantes j’allume l’écran. Je dois m’y reprendre plusieurs fois avant de parvenir à faire mon code. Le visage qui s’affiche alors me fait sourire aux larmes. Elle a pensé à moi ! Cette pensée me réchauffe toute entière, ainsi mon soleil m'envois un message ? Non pas juste un message, un rayon d’espoir, une manière de me montrer que l’avenir existe encore… Le sait-elle ? Non, bien sûr, c’est le genre de chose que l’on préfère cacher, de peur qu’elle disparaisse.

Nouveau message de : Soleil
Bonjour mon étoile ! Comment ça va ? Tu sais quand est-ce que tu reviens dans le coin ? Tu me manques !

Répondre :
Salut ! ça va et toi ? Bientôt, lorsque les cours seront finis, enfin pour l’instant j’ai un prof absent… Mais toi t’es pas en cours ? Tu me manques aussi :)

Message envoyé.


 Sanglotante, je regarde le ciel. Ce qui s’y trouve n’est qu’une étoile qui brûle. Ceci n’est pas un soleil. Le mien est bien plus beau que cela, lui aussi est hors d’atteinte. Mais c’est de ma faute. Mon soleil n’est pas d’ailleurs. C’est moi qui suit bien trop loin et faible pour le rejoindre.


Dernière édition par Myra Syphania le Sam 2 Sep - 2:53, édité 3 fois

_________________
Tellement de projet en cours ! Par quoi commencer ? >.<
Ma mémoire, cet emmental by Dewen
Notre temps est aussi éphémère qu'une rose.
Il ne dure pas et s'épuise.
La fille en bleu

Ce n'est pas tant mes mots que je chéri, mais ceux de ma famille. :coeur:
avatar
Myra Syphania
Scribtonaute Hyperactif
Scribtonaute Hyperactif

Féminin Messages : 1016
Age : 16
Localisation : Là où ma plume m'a déposé aujourd'hui

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soleil, joli soleil !

Message par Dess le Mar 29 Aoû - 9:45

Hello, j'ai lu attentivement mais je t'avoue que j'ai beaucoup de mal à suivre l'histoire, les personnages, savoir ce qu'ils sont, dans quelle direction le texte va... je suis obligée de relire plusieurs fois pour vérifier certains points. L'idée est intéressante mais pour moi cela se noie un peu dans l'écriture qui reste confuse. Et la fin ne me permet pas vraiment de comprendre ce qui a précédé. Ce n'est que mon avis Wink
avatar
Dess
Scribtonaute Néophyte
Scribtonaute Néophyte

Féminin Messages : 27

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soleil, joli soleil !

Message par Myra Syphania le Mar 29 Aoû - 15:32

Bonjour ! merci pour ta lecture ! c'est vrai ce texte est particulier... je l'ai voulu flou et à mi chemin entre rêve et réalité... peut-être la transition est trop brutal et les persos pas assez différentier... Je vais voir ce que je peux faire pour améliorer les choses :) merci pour ton avis Wink

_________________
Tellement de projet en cours ! Par quoi commencer ? >.<
Ma mémoire, cet emmental by Dewen
Notre temps est aussi éphémère qu'une rose.
Il ne dure pas et s'épuise.
La fille en bleu

Ce n'est pas tant mes mots que je chéri, mais ceux de ma famille. :coeur:
avatar
Myra Syphania
Scribtonaute Hyperactif
Scribtonaute Hyperactif

Féminin Messages : 1016
Age : 16
Localisation : Là où ma plume m'a déposé aujourd'hui

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soleil, joli soleil !

Message par Maanilee le Mar 29 Aoû - 15:53

Il y a vraiment bcp de fautes, je ne les releves pas j'ai pas le temps. Pour le fond, j'ai bien aimé, j'ai trouvé un léger flou oui mais qui semble coller avec l'état de la jeune fille malade. Le lien avec le soleil d'ailleurs est un peu léger mais sinon c'est un de tes textes que j'ai trouvé le plus abouti dans son déroulé.

_________________
Dealeuse d'AT. Thermomix de l'écriture. Leader du gang anti-anacoluthes. Fervente disciple de Clonette. ♥️
avatar
Maanilee
Scribtonaute de l'extrême
Scribtonaute de l'extrême

Féminin Messages : 6247
Age : 30
Localisation : St Etienne de Tulmont

http://mespetitesmaanies.wix.com/marinegautier

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soleil, joli soleil !

Message par Myra Syphania le Mar 29 Aoû - 16:01

Promis je corrige ! merci pour ta lecture et contente que ça t'ai plut Embarassed

_________________
Tellement de projet en cours ! Par quoi commencer ? >.<
Ma mémoire, cet emmental by Dewen
Notre temps est aussi éphémère qu'une rose.
Il ne dure pas et s'épuise.
La fille en bleu

Ce n'est pas tant mes mots que je chéri, mais ceux de ma famille. :coeur:
avatar
Myra Syphania
Scribtonaute Hyperactif
Scribtonaute Hyperactif

Féminin Messages : 1016
Age : 16
Localisation : Là où ma plume m'a déposé aujourd'hui

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soleil, joli soleil !

Message par Daji le Mar 29 Aoû - 20:00

Je reconnais que les fautes m'ont pas mal sortie de ma lecture, alors je pense que ma compréhension est incomplète.
Néanmoins, le flou ne m'a pas dérangé et j'ai eu quelques grognements de bide par moments, donc l'émotion est passée !
Merci pour le partage Wink

_________________
Fan incontestée de Clonette :coeur:
avatar
Daji
Scribtonaute Hyperactif
Scribtonaute Hyperactif

Féminin Messages : 1957
Age : 29

http://melodiesmacs.wixsite.com/mondeirreel

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soleil, joli soleil !

Message par Tonnya Crif le Jeu 31 Aoû - 9:19

un texte émouvant, même si quelques passages créent la confusion et m'ont un peu perdue.

_________________
Aventurière prête à braver toutes les malédictions et toutes les couronnes
avatar
Tonnya Crif
Scribtonaute Accompli
Scribtonaute Accompli

Féminin Messages : 624
Age : 41
Localisation : Hauts de France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soleil, joli soleil !

Message par Calegal le Jeu 31 Aoû - 10:16

Hey :)

Sous mes doigts l’herbe tendre, sur mes lèvres un goût de miel, à mes oreilles le souffle du vent dans les arbres.
j'aime beaucoup cette première phrase

’essuyais mes mains calleuses et humides sur mon tablier plus tout à fait blanc depuis longtemps.
Pas fan de la tournure

Une infirmière est penchée de sur moi, le regard soucieux.
est penchée sur moi

je crois c’était un cauchemar mais il commençait bien…
manque le que

J'ai beaucoup aimé le fond de ce texte. Je le trouve très fort, poignant. Le mélange des personnages est très bien mené et on sent a confusion dans l'esprit de la jeune fille. Sur la forme c'est moins top, il reste pas mal de fautes.
Merci du partage Wink

_________________
Créateur de la Ligue Pour la Réhabilitation du Comic sans MS (LPRCSM), et membre du FAD (Front Anti-Dragons)
avatar
Calegal
Scribtonaute Hyperactif
Scribtonaute Hyperactif

Masculin Messages : 1345
Age : 19
Localisation : Saint-Etienne (42100)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soleil, joli soleil !

Message par cess le Jeu 31 Aoû - 23:31

quand les fautes seront corrigées, dis moi, je viendrai lire Wink

_________________
Fiche personnelle de cess
avatar
cess
Scribtonaute Hyperactif
Scribtonaute Hyperactif

Féminin Messages : 1943
Age : 31
Localisation : Berzé-la-Ville

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soleil, joli soleil !

Message par Dewen le Ven 1 Sep - 15:16

Yop !

sur la forme :

J'aime particulièrement les premières phrases
un chemin de terre battus
battue
J’essuyais mes mains
sans le s ?
par les heure de labours
heures
labeur ?
me rappelais le travail
rappelaient
Le nez vers le ciel je lisais en lui l'égrenage du temps
virgule après ciel
♥️
depuis que nous nous sommes installés dans le coin.
tu es encore au passé, donc étions à la place de sommes
Oh pas vraiment pour nous de jouer les aventurières !
:think:
(virgule après Oh)
que leurs caprices nous fîmes parfois perdre
firent
et si sa plume peignaient un
peignait
- Coucou je suis rentrée !
virgule avant je
Derrière moi la porte claqua et me fis faire un bon.
virgule après "moi"
fit
bond
J’étais dans la maison pourtant il me semblais n’avoir jamais quitter la colline…
virgule après maison
semblait
quitté
mécaniques avaient dut avoir raison

j'écrirais plutôt "devaient avoir eu raison"
Je me retournais et me retrouvais face
sans les s ?
presque irréelle si je ne connaissais pas par coeur son visage d’ange.
virgule après irréelle
cœur
j'écrirais "si je n'avais pas connu par cœur son visage d'ange"/"si son visage d'ange ne m'avait (pas) été (si) familier"
la jeunesse et la douceur incarné !
incarnées

Sous le choque je ne bougeais pas, elle était si près de moi et ça faisait si longtemps que je ne l’avais pas vu !
choc + virgule juste après
vue
Mais qu’est-ce que je racontais moi ? On se voyait tout les jours matins et soirs lorsque l’on travaillait, des journées entières lors des jours de congés.
virgule après "racontais"
virgule avant "matins"
je crois que c'est plus "matin et soir" sans les s
dommage pour le triple jour/journée
Non c’était un mensonge, la dernière fois que l’on s’était vu c’était sous la pluie à
vues
parler des instants vécu
vécus

depuis que j’étais partis si loin
partie
à quelle point j’avais pu souffert
quel
souffrir
Mon beau soleil si lumineux ! Réchauffe mon coeur privé d’amour ! Soulage mes pensées de leurs obscurités ! Viens je t’en supplie ! Cesse d’être si loin et rejoins moi !
italique ?
cœur
Virgule après "viens"
rejoins-moi
- Mais c’est toi qui est parti. C’est toi qui m’a abandonné.
partie
abandonnée
La réalité me rattrapais à chacun de
rattrapait
Tu es parti !
partie
leurs bip réguliers…
Leurs avec une majuscule, non ?
bips ?
tu parle de moi sans arrêt, tu dis à tous que je t’ai permi de trouver ta voie mais en réalité tu m’a abandonné !
parles
permis
virgule avant "mais"
abandonnée
Tu es parti !
partie

l
e goute à goute…
souci de mise en page
goutte à goutte
Non… s’il vous plaît… laissez moi auprès d’elle !
italique ?

Des murmures effrainer…
effrénés ?
qui me fais chavirer en
fait
d’être parti
partie
Comme on me l’a appris je régule ma
virgule après "appris"
Les machines se sont affolées tu as fait un cauchemar ?
virgule avant "tu"

je crois c’était un cauchemar mais il commençait bien…
je crois que c'était + virgule avant mais
- Est-ce que je peux prendre l’air sur la terrasse ? J’aimerai prendre l’air et … Consulter mes mails…
pas d'espace avant les ...

Julie - du moins c’est le nom inscrit sur son badge, daigna détourner les yeux des écrans des machines relié à mon corps par des câbles qui m'empoisonnent la vie autant qu’il sont censé me garder dans le monde des vivants.
tiret après "badge"
daigne (tu es au présent)
reliées
je dirais "qui m'empoisonnent l'existence" pour enlever la répétition vie/vivants
censés
- Bon… D’accord mais en fauteuil et sous une couverture et interdiction de prendre un café, un thé ou n’importe quel boissons sucrées ! Compris ? Et tu reste loin des fumeurs !
virgule après "D'accord"
je mettrais un point après "couverture"
n'importe quelle boisson sucrée
restes
- Oui madame ! répondit- je
virgule avant madame
réponds-je
On débranches certaines machines,
débranche

jusqu’au toilette,
jusqu'aux toilettes
une fois arriver dans le cabinet.
arrivée
et pousser jusque dans
poussée
Sur mon passage des sourires,
virgule après "passage"
Pas de plan future.
futur
Arrivé sur la terrasse on me tend mon téléphone, l’infirmier qui m’a amené me connais bien maintenant, il m'apporteras mon petit-déjeuner
arrivée
virgule après "terrasse"
amenée
connaît
apportera
j’allume l’appareil à l’écran abimé
abîmé ?
un jour où j’ai eut
eu
Après un temps il capte
virgule après "temps"
Ou bien qu’elle m’a oublié…
oubliée
je ne le verrais pas
verrai
La grosse horloge horloge qui
une horloge au carré :panique: :panique: :panique:
est neuf heure,
heures

ont sans doute renoncer le lever à sept heure depuis le jour où j’ai hurler toute la journée…
renoncé
hurlé
et si j’étais déçu
déçue
Le visage qui s’affiche alors me fais sourire
fait
Non bien sûre,
Non, bien sûr
Le miens est bien plus beau que cela, lui aussi est hors d’atteinte.
mien
Le miens est bien plus beau que cela, lui aussi est hors d’atteinte. Mais c’est de ma faute. Mon soleil n’est pas d’ailleurs. C’est moi qui suit bien trop loin et faible pour le rejoindre.
:coeur:
Voilà pour la forme !
Déjà, c'est très fluide à lire, j'ai par ailleurs trouvé qu'il y avait peu de fautes par rapport à d'autres textes de toi (pourtant, mon relevé est long :think: bon je sais pas xD)
C'est agréable à lire, un beau texte, vraiment émouvant, il est très beau. Merci pour le partage ma belle :coeur: :love:

_________________
Je redécouperai, promis.

Je suis la connerie de votre intelligence. – @Miaous

"Il y a trois règles à respecter pour écrire un roman. Malheureusement, personne ne les connaît."
William Somerset Maugham
avatar
Dewen
Maître Scribtonaute
Maître Scribtonaute

Féminin Messages : 4800
Age : 17
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soleil, joli soleil !

Message par Myra Syphania le Sam 2 Sep - 2:55

Bonsoir/ Bonjour ! Merci pour vos lectures et vos corrections ! Embarassed Je crois que je n vais pas éclaircir tout compte fait parce que bah j'aime bien moi aussi ce côté entre-mêlé :D

(@cess c'est bon ! tu peux passer :panique: )

_________________
Tellement de projet en cours ! Par quoi commencer ? >.<
Ma mémoire, cet emmental by Dewen
Notre temps est aussi éphémère qu'une rose.
Il ne dure pas et s'épuise.
La fille en bleu

Ce n'est pas tant mes mots que je chéri, mais ceux de ma famille. :coeur:
avatar
Myra Syphania
Scribtonaute Hyperactif
Scribtonaute Hyperactif

Féminin Messages : 1016
Age : 16
Localisation : Là où ma plume m'a déposé aujourd'hui

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soleil, joli soleil !

Message par AliArt le Lun 4 Sep - 1:59

J'ai bien aimé ton texte, même si, par moment, c'est déroutant. Par contre, ça ne m'a pas gêné au point de ne pas suivre l'histoire. Les fautes sont par contre gênant pour la lecture. Mais je trouve l'idée très bonne, et c'est très bien mené, je trouve.
avatar
AliArt
Maître Scribtonaute
Maître Scribtonaute

Féminin Messages : 3960
Age : 35
Localisation : Québec

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soleil, joli soleil !

Message par Aysandre le Lun 4 Sep - 9:34

Oh, pas vraiment pour nous de jouer les aventurières !
Il ne manque pas un mot ? Je suis perdue ^^

sa plume peignait un monde couleur et de rêve
de couleur ?

Voilà pourquoi à cet instant j’avais envie de la serrer dans mes bras et à la fois j’avais peur que ça la fasse disparaître.
Pas convaincue du "et à la fois" dans cette phrase

’avais tellement envie de la voir encore un peu
Il manque le "j"

C'est un beau texte qui respire l'émotion, j'ai cependant eu du mal à suivre par moment.
avatar
Aysandre
Scribtonaute Introduit
Scribtonaute Introduit

Féminin Messages : 158
Age : 21

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soleil, joli soleil !

Message par La Marquise de Carabas le Jeu 7 Sep - 12:43

Wow... tu m'as mis une de ces claques Myra... j'ai les yeux plein de mouillé...

Merci pour ce voyage intime :coeur:

_________________



" Je ne suis pas vieille, je suis vintage "


avatar
La Marquise de Carabas
Scribtonaute Accompli
Scribtonaute Accompli

Féminin Messages : 961
Age : 37

http://marquise.odeasoie.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soleil, joli soleil !

Message par gaya tameron le Jeu 7 Sep - 12:43

J’ai beaucoup aimé ton texte, très sensible.
avatar
gaya tameron
Maître Scribtonaute
Maître Scribtonaute

Féminin Messages : 3705
Age : 40
Localisation : Jura

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soleil, joli soleil !

Message par Myra Syphania le Dim 10 Sep - 12:20

merci pour vos lectures ! contente d'avoir put retranscrire mes émotions <3

_________________
Tellement de projet en cours ! Par quoi commencer ? >.<
Ma mémoire, cet emmental by Dewen
Notre temps est aussi éphémère qu'une rose.
Il ne dure pas et s'épuise.
La fille en bleu

Ce n'est pas tant mes mots que je chéri, mais ceux de ma famille. :coeur:
avatar
Myra Syphania
Scribtonaute Hyperactif
Scribtonaute Hyperactif

Féminin Messages : 1016
Age : 16
Localisation : Là où ma plume m'a déposé aujourd'hui

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soleil, joli soleil !

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum