Continuez ! [jeu ou presque]

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Continuez ! [jeu ou presque]

Message par autofic le Jeu 22 Oct - 22:54

Moins ambitieux que la première idée d'écriture à plusieurs.

Ici, l'idée c'est d'écrire la phrase suivante.

Je commence ! A vous décrire la phrase suivante !

Sur la plaine verdoyante, derrière un troupeau de vaches laitières, je la vis.

EDIT : pour plus de lisibilité, veillez poster le texte dans son intégralité et poster la suite :)


Dernière édition par autofic le Ven 23 Oct - 14:12, édité 2 fois
avatar
autofic
Maître Scribtonaute
Maître Scribtonaute

Féminin Messages : 4817
Age : 24
Localisation : Southampton

http://marie-tinet.alphasync.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Continuez ! [jeu ou presque]

Message par Dewen le Jeu 22 Oct - 23:04

Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii
Elle se tenait bien droite et observait l'horizon noir.

_________________
Je redécouperai, promis.

Je suis la connerie de votre intelligence. – @Miaous

"Il y a trois règles à respecter pour écrire un roman. Malheureusement, personne ne les connaît."
William Somerset Maugham
avatar
Dewen
Maître Scribtonaute
Maître Scribtonaute

Féminin Messages : 4775
Age : 17
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Continuez ! [jeu ou presque]

Message par AliArt le Ven 23 Oct - 2:04

Lorsque la pluie se mit à tomber, elle se mit à rire et se coucha sur l'herbe humide.
avatar
AliArt
Maître Scribtonaute
Maître Scribtonaute

Féminin Messages : 3941
Age : 35
Localisation : Québec

Revenir en haut Aller en bas

Re: Continuez ! [jeu ou presque]

Message par autofic le Ven 23 Oct - 9:31

Sur la plaine verdoyante, derrière un troupeau de vaches laitières, je la vis. Elle se tenait bien droite et observait l'horizon noir. Lorsque la pluie se mit à tomber, elle se mit à rire et se coucha sur l'herbe humide.
Je la retrouvais enfin : Léa.
avatar
autofic
Maître Scribtonaute
Maître Scribtonaute

Féminin Messages : 4817
Age : 24
Localisation : Southampton

http://marie-tinet.alphasync.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Continuez ! [jeu ou presque]

Message par Dewen le Ven 23 Oct - 14:29

Sur la plaine verdoyante, derrière un troupeau de vaches laitières, je la vis. Elle se tenait bien droite et observait l'horizon noir. Lorsque la pluie se mit à tomber, elle se mit à rire et se coucha sur l'herbe humide.
Je la retrouvais enfin : Léa.
Léa, c'est ce genre de fille qui te fait fondre quand elle éclate de rire, ce genre de fille si imparfaite qu'elle en devient parfaite, ce genre de fille plus belle que la nuit.

_________________
Je redécouperai, promis.

Je suis la connerie de votre intelligence. – @Miaous

"Il y a trois règles à respecter pour écrire un roman. Malheureusement, personne ne les connaît."
William Somerset Maugham
avatar
Dewen
Maître Scribtonaute
Maître Scribtonaute

Féminin Messages : 4775
Age : 17
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Continuez ! [jeu ou presque]

Message par autofic le Ven 23 Oct - 14:33

Sur la plaine verdoyante, derrière un troupeau de vaches laitières, je la vis. Elle se tenait bien droite et observait l'horizon noir. Lorsque la pluie se mit à tomber, elle se mit à rire et se coucha sur l'herbe humide. Je la retrouvais enfin : Léa.

Léa, c'est ce genre de fille qui te fait fondre quand elle éclate de rire, ce genre de fille si imparfaite qu'elle en devient parfaite, ce genre de fille plus belle que la nuit.
Je l'adorais, ma meilleure amie enfin retrouvée !
avatar
autofic
Maître Scribtonaute
Maître Scribtonaute

Féminin Messages : 4817
Age : 24
Localisation : Southampton

http://marie-tinet.alphasync.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Continuez ! [jeu ou presque]

Message par Calegal le Ven 23 Oct - 14:56

Sur la plaine verdoyante, derrière un troupeau de vaches laitières, je la vis. Elle se tenait bien droite et observait l'horizon noir. Lorsque la pluie se mit à tomber, elle se mit à rire et se coucha sur l'herbe humide. Je la retrouvais enfin : Léa.

Léa, c'est ce genre de fille qui te fait fondre quand elle éclate de rire, ce genre de fille si imparfaite qu'elle en devient parfaite, ce genre de fille plus belle que la nuit. Je l'adorais, ma meilleure amie enfin retrouvée !
Je ne l'avais plus vu depuis 20 ans, depuis la disparition de son petit ami en fait.

_________________
Créateur de la Ligue Pour la Réhabilitation du Comic sans MS (LPRCSM), et membre du FAD (Front Anti-Dragons)
avatar
Calegal
Scribtonaute Hyperactif
Scribtonaute Hyperactif

Masculin Messages : 1345
Age : 19
Localisation : Saint-Etienne (42100)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Continuez ! [jeu ou presque]

Message par Maanilee le Ven 23 Oct - 14:59

Sur la plaine verdoyante, derrière un troupeau de vaches laitières, je la vis. Elle se tenait bien droite et observait l'horizon noir. Lorsque la pluie se mit à tomber, elle se mit à rire et se coucha sur l'herbe humide. Je la retrouvais enfin : Léa.

Léa, c'est ce genre de fille qui te fait fondre quand elle éclate de rire, ce genre de fille si imparfaite qu'elle en devient parfaite, ce genre de fille plus belle que la nuit. Je l'adorais, ma meilleure amie enfin retrouvée ! Je ne l'avais plus vu depuis 20 ans, depuis la disparition de son petit ami en fait.
Il avait été retrouvé assassiné au fond d'une ruelle, la langue coupée et les entrailles sur le pavé.
avatar
Maanilee
Scribtonaute de l'extrême
Scribtonaute de l'extrême

Féminin Messages : 6240
Age : 30
Localisation : St Etienne de Tulmont

http://mespetitesmaanies.wix.com/marinegautier

Revenir en haut Aller en bas

Re: Continuez ! [jeu ou presque]

Message par Dewen le Ven 23 Oct - 15:00

Sur la plaine verdoyante, derrière un troupeau de vaches laitières, je la vis. Elle se tenait bien droite et observait l'horizon noir. Lorsque la pluie se mit à tomber, elle se mit à rire et se coucha sur l'herbe humide. Je la retrouvais enfin : Léa.

Léa, c'est ce genre de fille qui te fait fondre quand elle éclate de rire, ce genre de fille si imparfaite qu'elle en devient parfaite, ce genre de fille plus belle que la nuit. Je l'adorais, ma meilleure amie enfin retrouvée ! Je ne l'avais plus vu depuis 20 ans, depuis la disparition de son petit ami en fait.Il avait été retrouvé assassiné au fond d'une ruelle, la langue coupée et les entrailles sur le pavé.
Je me rappelle encore de mes mains ensanglantées et mon sourire rouge ce jour-là.

_________________
Je redécouperai, promis.

Je suis la connerie de votre intelligence. – @Miaous

"Il y a trois règles à respecter pour écrire un roman. Malheureusement, personne ne les connaît."
William Somerset Maugham
avatar
Dewen
Maître Scribtonaute
Maître Scribtonaute

Féminin Messages : 4775
Age : 17
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Continuez ! [jeu ou presque]

Message par autofic le Ven 23 Oct - 15:02

Sur la plaine verdoyante, derrière un troupeau de vaches laitières, je la vis. Elle se tenait bien droite et observait l'horizon noir. Lorsque la pluie se mit à tomber, elle se mit à rire et se coucha sur l'herbe humide. Je la retrouvais enfin : Léa.

Léa, c'est ce genre de fille qui te fait fondre quand elle éclate de rire, ce genre de fille si imparfaite qu'elle en devient parfaite, ce genre de fille plus belle que la nuit. Je l'adorais, ma meilleure amie enfin retrouvée ! Je ne l'avais plus vu depuis 20 ans, depuis la disparition de son petit ami en fait. Il avait été retrouvé assassiné au fond d'une ruelle, la langue coupée et les entrailles sur le pavé. Je me rappelle encore de mes mains ensanglantées et mon sourire rouge ce jour-là.
La jalousie peut-être extrême parfois...
avatar
autofic
Maître Scribtonaute
Maître Scribtonaute

Féminin Messages : 4817
Age : 24
Localisation : Southampton

http://marie-tinet.alphasync.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Continuez ! [jeu ou presque]

Message par Calegal le Ven 23 Oct - 15:28

Sur la plaine verdoyante, derrière un troupeau de vaches laitières, je la vis. Elle se tenait bien droite et observait l'horizon noir. Lorsque la pluie se mit à tomber, elle se mit à rire et se coucha sur l'herbe humide. Je la retrouvais enfin : Léa.

Léa, c'est ce genre de fille qui te fait fondre quand elle éclate de rire, ce genre de fille si imparfaite qu'elle en devient parfaite, ce genre de fille plus belle que la nuit. Je l'adorais, ma meilleure amie enfin retrouvée ! Je ne l'avais plus vu depuis 20 ans, depuis la disparition de son petit ami en fait. Il avait été retrouvé assassiné au fond d'une ruelle, la langue coupée et les entrailles sur le pavé. Je me rappelle encore de mes mains ensanglantées et mon sourire rouge ce jour-là. La jalousie peut-être extrême parfois...
A mesure que je me rapprochais de Léa, je me rappelais le goût du sang coulant dans ma gorge
avatar
Calegal
Scribtonaute Hyperactif
Scribtonaute Hyperactif

Masculin Messages : 1345
Age : 19
Localisation : Saint-Etienne (42100)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Continuez ! [jeu ou presque]

Message par autofic le Ven 23 Oct - 15:31

Sur la plaine verdoyante, derrière un troupeau de vaches laitières, je la vis. Elle se tenait bien droite et observait l'horizon noir. Lorsque la pluie se mit à tomber, elle se mit à rire et se coucha sur l'herbe humide. Je la retrouvais enfin : Léa.

Léa, c'est ce genre de fille qui te fait fondre quand elle éclate de rire, ce genre de fille si imparfaite qu'elle en devient parfaite, ce genre de fille plus belle que la nuit. Je l'adorais, ma meilleure amie enfin retrouvée ! Je ne l'avais plus vu depuis 20 ans, depuis la disparition de son petit ami en fait. Il avait été retrouvé assassiné au fond d'une ruelle, la langue coupée et les entrailles sur le pavé. Je me rappelle encore de mes mains ensanglantées et mon sourire rouge ce jour-là. La jalousie peut-être extrême parfois...

A mesure que je me rapprochais de Léa, je me rappelais le goût du sang coulant dans ma gorge.
Mes mains tremblèrent, ma langue s'agita.
avatar
autofic
Maître Scribtonaute
Maître Scribtonaute

Féminin Messages : 4817
Age : 24
Localisation : Southampton

http://marie-tinet.alphasync.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Continuez ! [jeu ou presque]

Message par Dewen le Ven 23 Oct - 15:49

Sur la plaine verdoyante, derrière un troupeau de vaches laitières, je la vis. Elle se tenait bien droite et observait l'horizon noir. Lorsque la pluie se mit à tomber, elle se mit à rire et se coucha sur l'herbe humide. Je la retrouvais enfin : Léa.

Léa, c'est ce genre de fille qui te fait fondre quand elle éclate de rire, ce genre de fille si imparfaite qu'elle en devient parfaite, ce genre de fille plus belle que la nuit. Je l'adorais, ma meilleure amie enfin retrouvée ! Je ne l'avais plus vu depuis 20 ans, depuis la disparition de son petit ami en fait. Il avait été retrouvé assassiné au fond d'une ruelle, la langue coupée et les entrailles sur le pavé. Je me rappelle encore de mes mains ensanglantées et mon sourire rouge ce jour-là. La jalousie peut-être extrême parfois...

A mesure que je me rapprochais de Léa, je me rappelais le goût du sang coulant dans ma gorge. Mes mains tremblèrent, ma langue s'agita.
J'avais à la fois peur de lui faire du mal et envie de l'étrangler.

_________________
Je redécouperai, promis.

Je suis la connerie de votre intelligence. – @Miaous

"Il y a trois règles à respecter pour écrire un roman. Malheureusement, personne ne les connaît."
William Somerset Maugham
avatar
Dewen
Maître Scribtonaute
Maître Scribtonaute

Féminin Messages : 4775
Age : 17
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Continuez ! [jeu ou presque]

Message par Calegal le Ven 23 Oct - 15:52

Sur la plaine verdoyante, derrière un troupeau de vaches laitières, je la vis. Elle se tenait bien droite et observait l'horizon noir. Lorsque la pluie se mit à tomber, elle se mit à rire et se coucha sur l'herbe humide. Je la retrouvais enfin : Léa.

Léa, c'est ce genre de fille qui te fait fondre quand elle éclate de rire, ce genre de fille si imparfaite qu'elle en devient parfaite, ce genre de fille plus belle que la nuit. Je l'adorais, ma meilleure amie enfin retrouvée ! Je ne l'avais plus vu depuis 20 ans, depuis la disparition de son petit ami en fait. Il avait été retrouvé assassiné au fond d'une ruelle, la langue coupée et les entrailles sur le pavé. Je me rappelle encore de mes mains ensanglantées et mon sourire rouge ce jour-là. La jalousie peut-être extrême parfois...

A mesure que je me rapprochais de Léa, je me rappelais le goût du sang coulant dans ma gorge. Mes mains tremblèrent, ma langue s'agita. J'avais à la fois peur de lui faire du mal et envie de l'étrangler.
Cette opposition de sentiments ne m'était pas étrangère, j'y avais déjà goûtée.

_________________
Créateur de la Ligue Pour la Réhabilitation du Comic sans MS (LPRCSM), et membre du FAD (Front Anti-Dragons)
avatar
Calegal
Scribtonaute Hyperactif
Scribtonaute Hyperactif

Masculin Messages : 1345
Age : 19
Localisation : Saint-Etienne (42100)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Continuez ! [jeu ou presque]

Message par autofic le Ven 23 Oct - 15:55

Sur la plaine verdoyante, derrière un troupeau de vaches laitières, je la vis. Elle se tenait bien droite et observait l'horizon noir. Lorsque la pluie se mit à tomber, elle se mit à rire et se coucha sur l'herbe humide. Je la retrouvais enfin : Léa.

Léa, c'est ce genre de fille qui te fait fondre quand elle éclate de rire, ce genre de fille si imparfaite qu'elle en devient parfaite, ce genre de fille plus belle que la nuit. Je l'adorais, ma meilleure amie enfin retrouvée ! Je ne l'avais plus vu depuis 20 ans, depuis la disparition de son petit ami en fait. Il avait été retrouvé assassiné au fond d'une ruelle, la langue coupée et les entrailles sur le pavé. Je me rappelle encore de mes mains ensanglantées et mon sourire rouge ce jour-là. La jalousie peut-être extrême parfois...

A mesure que je me rapprochais de Léa, je me rappelais le goût du sang coulant dans ma gorge. Mes mains tremblèrent, ma langue s'agita. J'avais à la fois peur de lui faire du mal et envie de l'étrangler. Cette opposition de sentiments ne m'était pas étrangère, j'y avais déjà goûtée. Et au fond de moi, j'aimais ça.
avatar
autofic
Maître Scribtonaute
Maître Scribtonaute

Féminin Messages : 4817
Age : 24
Localisation : Southampton

http://marie-tinet.alphasync.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Continuez ! [jeu ou presque]

Message par Dewen le Ven 23 Oct - 16:00

Sur la plaine verdoyante, derrière un troupeau de vaches laitières, je la vis. Elle se tenait bien droite et observait l'horizon noir. Lorsque la pluie se mit à tomber, elle se mit à rire et se coucha sur l'herbe humide. Je la retrouvais enfin : Léa.

Léa, c'est ce genre de fille qui te fait fondre quand elle éclate de rire, ce genre de fille si imparfaite qu'elle en devient parfaite, ce genre de fille plus belle que la nuit. Je l'adorais, ma meilleure amie enfin retrouvée ! Je ne l'avais plus vu depuis 20 ans, depuis la disparition de son petit ami en fait. Il avait été retrouvé assassiné au fond d'une ruelle, la langue coupée et les entrailles sur le pavé. Je me rappelle encore de mes mains ensanglantées et mon sourire rouge ce jour-là. La jalousie peut-être extrême parfois...

A mesure que je me rapprochais de Léa, je me rappelais le goût du sang coulant dans ma gorge. Mes mains tremblèrent, ma langue s'agita. J'avais à la fois peur de lui faire du mal et envie de l'étrangler. Cette opposition de sentiments ne m'était pas étrangère, j'y avais déjà goûtée. Et au fond de moi, j'aimais ça.


Je déglutis lorsqu'elle tourna la tête vers moi et me demanda si j'allais bien.

_________________
Je redécouperai, promis.

Je suis la connerie de votre intelligence. – @Miaous

"Il y a trois règles à respecter pour écrire un roman. Malheureusement, personne ne les connaît."
William Somerset Maugham
avatar
Dewen
Maître Scribtonaute
Maître Scribtonaute

Féminin Messages : 4775
Age : 17
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Continuez ! [jeu ou presque]

Message par autofic le Ven 23 Oct - 16:11

Sur la plaine verdoyante, derrière un troupeau de vaches laitières, je la vis. Elle se tenait bien droite et observait l'horizon noir. Lorsque la pluie se mit à tomber, elle se mit à rire et se coucha sur l'herbe humide. Je la retrouvais enfin : Léa.

Léa, c'est ce genre de fille qui te fait fondre quand elle éclate de rire, ce genre de fille si imparfaite qu'elle en devient parfaite, ce genre de fille plus belle que la nuit. Je l'adorais, ma meilleure amie enfin retrouvée ! Je ne l'avais plus vu depuis 20 ans, depuis la disparition de son petit ami en fait. Il avait été retrouvé assassiné au fond d'une ruelle, la langue coupée et les entrailles sur le pavé. Je me rappelle encore de mes mains ensanglantées et mon sourire rouge ce jour-là. La jalousie peut-être extrême parfois...

A mesure que je me rapprochais de Léa, je me rappelais le goût du sang coulant dans ma gorge. Mes mains tremblèrent, ma langue s'agita. J'avais à la fois peur de lui faire du mal et envie de l'étrangler. Cette opposition de sentiments ne m'était pas étrangère, j'y avais déjà goûtée. Et au fond de moi, j'aimais ça.

Je déglutis lorsqu'elle tourna la tête vers moi et me demanda si j'allais bien. Malgré mes idées lugubres, je la serrais dans mes bras.
avatar
autofic
Maître Scribtonaute
Maître Scribtonaute

Féminin Messages : 4817
Age : 24
Localisation : Southampton

http://marie-tinet.alphasync.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Continuez ! [jeu ou presque]

Message par Invité le Dim 25 Oct - 21:53

Sur la plaine verdoyante, derrière un troupeau de vaches laitières, je la vis. Elle se tenait bien droite et observait l'horizon noir. Lorsque la pluie se mit à tomber, elle se mit à rire et se coucha sur l'herbe humide. Je la retrouvais enfin : Léa.

Léa, c'est ce genre de fille qui te fait fondre quand elle éclate de rire, ce genre de fille si imparfaite qu'elle en devient parfaite, ce genre de fille plus belle que la nuit. Je l'adorais, ma meilleure amie enfin retrouvée ! Je ne l'avais plus vu depuis 20 ans, depuis la disparition de son petit ami en fait. Il avait été retrouvé assassiné au fond d'une ruelle, la langue coupée et les entrailles sur le pavé. Je me rappelle encore de mes mains ensanglantées et mon sourire rouge ce jour-là. La jalousie peut-être extrême parfois...

A mesure que je me rapprochais de Léa, je me rappelais le goût du sang coulant dans ma gorge. Mes mains tremblèrent, ma langue s'agita. J'avais à la fois peur de lui faire du mal et envie de l'étrangler. Cette opposition de sentiments ne m'était pas étrangère, j'y avais déjà goûtée. Et au fond de moi, j'aimais ça.

Je déglutis lorsqu'elle tourna la tête vers moi et me demanda si j'allais bien. Malgré mes idées lugubres, je la serrais dans mes bras.
Elle avait une grande nouvelle à m'annoncer.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Continuez ! [jeu ou presque]

Message par autofic le Lun 26 Oct - 1:10

Sur la plaine verdoyante, derrière un troupeau de vaches laitières, je la vis. Elle se tenait bien droite et observait l'horizon noir. Lorsque la pluie se mit à tomber, elle se mit à rire et se coucha sur l'herbe humide. Je la retrouvais enfin : Léa.

Léa, c'est ce genre de fille qui te fait fondre quand elle éclate de rire, ce genre de fille si imparfaite qu'elle en devient parfaite, ce genre de fille plus belle que la nuit. Je l'adorais, ma meilleure amie enfin retrouvée ! Je ne l'avais plus vu depuis 20 ans, depuis la disparition de son petit ami en fait. Il avait été retrouvé assassiné au fond d'une ruelle, la langue coupée et les entrailles sur le pavé. Je me rappelle encore de mes mains ensanglantées et mon sourire rouge ce jour-là. La jalousie peut-être extrême parfois...

A mesure que je me rapprochais de Léa, je me rappelais le goût du sang coulant dans ma gorge. Mes mains tremblèrent, ma langue s'agita. J'avais à la fois peur de lui faire du mal et envie de l'étrangler. Cette opposition de sentiments ne m'était pas étrangère, j'y avais déjà goûtée. Et au fond de moi, j'aimais ça.

Je déglutis lorsqu'elle tourna la tête vers moi et me demanda si j'allais bien. Malgré mes idées lugubres, je la serrais dans mes bras.Elle avait une grande nouvelle à m'annoncer. Je pouvais le lire dans ses yeux.
avatar
autofic
Maître Scribtonaute
Maître Scribtonaute

Féminin Messages : 4817
Age : 24
Localisation : Southampton

http://marie-tinet.alphasync.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Continuez ! [jeu ou presque]

Message par AliArt le Lun 26 Oct - 1:13

Sur la plaine verdoyante, derrière un troupeau de vaches laitières, je la vis. Elle se tenait bien droite et observait l'horizon noir. Lorsque la pluie se mit à tomber, elle se mit à rire et se coucha sur l'herbe humide. Je la retrouvais enfin : Léa.

Léa, c'est ce genre de fille qui te fait fondre quand elle éclate de rire, ce genre de fille si imparfaite qu'elle en devient parfaite, ce genre de fille plus belle que la nuit. Je l'adorais, ma meilleure amie enfin retrouvée ! Je ne l'avais plus vu depuis 20 ans, depuis la disparition de son petit ami en fait. Il avait été retrouvé assassiné au fond d'une ruelle, la langue coupée et les entrailles sur le pavé. Je me rappelle encore de mes mains ensanglantées et mon sourire rouge ce jour-là. La jalousie peut-être extrême parfois...

A mesure que je me rapprochais de Léa, je me rappelais le goût du sang coulant dans ma gorge. Mes mains tremblèrent, ma langue s'agita. J'avais à la fois peur de lui faire du mal et envie de l'étrangler. Cette opposition de sentiments ne m'était pas étrangère, j'y avais déjà goûtée. Et au fond de moi, j'aimais ça.

Je déglutis lorsqu'elle tourna la tête vers moi et me demanda si j'allais bien. Malgré mes idées lugubres, je la serrais dans mes bras.Elle avait une grande nouvelle à m'annoncer. Je pouvais le lire dans ses yeux. Je pouvais aussi voir qu'elle redoutait de m'en parler.
avatar
AliArt
Maître Scribtonaute
Maître Scribtonaute

Féminin Messages : 3941
Age : 35
Localisation : Québec

Revenir en haut Aller en bas

Re: Continuez ! [jeu ou presque]

Message par autofic le Lun 26 Oct - 10:31

Sur la plaine verdoyante, derrière un troupeau de vaches laitières, je la vis. Elle se tenait bien droite et observait l'horizon noir. Lorsque la pluie se mit à tomber, elle se mit à rire et se coucha sur l'herbe humide. Je la retrouvais enfin : Léa.

Léa, c'est ce genre de fille qui te fait fondre quand elle éclate de rire, ce genre de fille si imparfaite qu'elle en devient parfaite, ce genre de fille plus belle que la nuit. Je l'adorais, ma meilleure amie enfin retrouvée ! Je ne l'avais plus vu depuis 20 ans, depuis la disparition de son petit ami en fait. Il avait été retrouvé assassiné au fond d'une ruelle, la langue coupée et les entrailles sur le pavé. Je me rappelle encore de mes mains ensanglantées et mon sourire rouge ce jour-là. La jalousie peut-être extrême parfois...

A mesure que je me rapprochais de Léa, je me rappelais le goût du sang coulant dans ma gorge. Mes mains tremblèrent, ma langue s'agita. J'avais à la fois peur de lui faire du mal et envie de l'étrangler. Cette opposition de sentiments ne m'était pas étrangère, j'y avais déjà goûtée. Et au fond de moi, j'aimais ça.

Je déglutis lorsqu'elle tourna la tête vers moi et me demanda si j'allais bien. Malgré mes idées lugubres, je la serrais dans mes bras.Elle avait une grande nouvelle à m'annoncer. Je pouvais le lire dans ses yeux. Je pouvais aussi voir qu'elle redoutait de m'en parler. Ses lėvres s'ouvrirent, hésitantes, et commencėrent à se livrer :
avatar
autofic
Maître Scribtonaute
Maître Scribtonaute

Féminin Messages : 4817
Age : 24
Localisation : Southampton

http://marie-tinet.alphasync.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Continuez ! [jeu ou presque]

Message par Invité le Lun 26 Oct - 12:17

Sur la plaine verdoyante, derrière un troupeau de vaches laitières, je la vis. Elle se tenait bien droite et observait l'horizon noir. Lorsque la pluie se mit à tomber, elle se mit à rire et se coucha sur l'herbe humide. Je la retrouvais enfin : Léa.

Léa, c'est ce genre de fille qui te fait fondre quand elle éclate de rire, ce genre de fille si imparfaite qu'elle en devient parfaite, ce genre de fille plus belle que la nuit. Je l'adorais, ma meilleure amie enfin retrouvée ! Je ne l'avais plus vu depuis 20 ans, depuis la disparition de son petit ami en fait. Il avait été retrouvé assassiné au fond d'une ruelle, la langue coupée et les entrailles sur le pavé. Je me rappelle encore de mes mains ensanglantées et mon sourire rouge ce jour-là. La jalousie peut-être extrême parfois...

A mesure que je me rapprochais de Léa, je me rappelais le goût du sang coulant dans ma gorge. Mes mains tremblèrent, ma langue s'agita. J'avais à la fois peur de lui faire du mal et envie de l'étrangler. Cette opposition de sentiments ne m'était pas étrangère, j'y avais déjà goûtée. Et au fond de moi, j'aimais ça.

Je déglutis lorsqu'elle tourna la tête vers moi et me demanda si j'allais bien. Malgré mes idées lugubres, je la serrais dans mes bras.Elle avait une grande nouvelle à m'annoncer. Je pouvais le lire dans ses yeux. Je pouvais aussi voir qu'elle redoutait de m'en parler. Ses lėvres s'ouvrirent, hésitantes, et commencėrent à se livrer :

- La police a trouvé le meurtrier de David.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Continuez ! [jeu ou presque]

Message par autofic le Lun 26 Oct - 12:19

Sur la plaine verdoyante, derrière un troupeau de vaches laitières, je la vis. Elle se tenait bien droite et observait l'horizon noir. Lorsque la pluie se mit à tomber, elle se mit à rire et se coucha sur l'herbe humide. Je la retrouvais enfin : Léa.

Léa, c'est ce genre de fille qui te fait fondre quand elle éclate de rire, ce genre de fille si imparfaite qu'elle en devient parfaite, ce genre de fille plus belle que la nuit. Je l'adorais, ma meilleure amie enfin retrouvée ! Je ne l'avais plus vu depuis 20 ans, depuis la disparition de son petit ami en fait. Il avait été retrouvé assassiné au fond d'une ruelle, la langue coupée et les entrailles sur le pavé. Je me rappelle encore de mes mains ensanglantées et mon sourire rouge ce jour-là. La jalousie peut-être extrême parfois...

A mesure que je me rapprochais de Léa, je me rappelais le goût du sang coulant dans ma gorge. Mes mains tremblèrent, ma langue s'agita. J'avais à la fois peur de lui faire du mal et envie de l'étrangler. Cette opposition de sentiments ne m'était pas étrangère, j'y avais déjà goûtée. Et au fond de moi, j'aimais ça.

Je déglutis lorsqu'elle tourna la tête vers moi et me demanda si j'allais bien. Malgré mes idées lugubres, je la serrais dans mes bras. Elle avait une grande nouvelle à m'annoncer. Je pouvais le lire dans ses yeux. Je pouvais aussi voir qu'elle redoutait de m'en parler. Ses lèvres s'ouvrirent, hésitantes, et commencèrent à se livrer :
- La police a trouvé le meurtrier de David.


Tout mon corps tremblait maintenant.
avatar
autofic
Maître Scribtonaute
Maître Scribtonaute

Féminin Messages : 4817
Age : 24
Localisation : Southampton

http://marie-tinet.alphasync.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Continuez ! [jeu ou presque]

Message par AliArt le Lun 26 Oct - 18:46

Sur la plaine verdoyante, derrière un troupeau de vaches laitières, je la vis. Elle se tenait bien droite et observait l'horizon noir. Lorsque la pluie se mit à tomber, elle se mit à rire et se coucha sur l'herbe humide. Je la retrouvais enfin : Léa.

Léa, c'est ce genre de fille qui te fait fondre quand elle éclate de rire, ce genre de fille si imparfaite qu'elle en devient parfaite, ce genre de fille plus belle que la nuit. Je l'adorais, ma meilleure amie enfin retrouvée ! Je ne l'avais plus vu depuis 20 ans, depuis la disparition de son petit ami en fait. Il avait été retrouvé assassiné au fond d'une ruelle, la langue coupée et les entrailles sur le pavé. Je me rappelle encore de mes mains ensanglantées et mon sourire rouge ce jour-là. La jalousie peut-être extrême parfois...

A mesure que je me rapprochais de Léa, je me rappelais le goût du sang coulant dans ma gorge. Mes mains tremblèrent, ma langue s'agita. J'avais à la fois peur de lui faire du mal et envie de l'étrangler. Cette opposition de sentiments ne m'était pas étrangère, j'y avais déjà goûtée. Et au fond de moi, j'aimais ça.

Je déglutis lorsqu'elle tourna la tête vers moi et me demanda si j'allais bien. Malgré mes idées lugubres, je la serrais dans mes bras. Elle avait une grande nouvelle à m'annoncer. Je pouvais le lire dans ses yeux. Je pouvais aussi voir qu'elle redoutait de m'en parler. Ses lèvres s'ouvrirent, hésitantes, et commencèrent à se livrer :
- La police a trouvé le meurtrier de David.

Tout mon corps tremblait maintenant. J'avais pourtant pris toutes les précautions nécessaires.
avatar
AliArt
Maître Scribtonaute
Maître Scribtonaute

Féminin Messages : 3941
Age : 35
Localisation : Québec

Revenir en haut Aller en bas

Re: Continuez ! [jeu ou presque]

Message par Dewen le Lun 26 Oct - 18:52

Sur la plaine verdoyante, derrière un troupeau de vaches laitières, je la vis. Elle se tenait bien droite et observait l'horizon noir. Lorsque la pluie se mit à tomber, elle se mit à rire et se coucha sur l'herbe humide. Je la retrouvais enfin : Léa.

Léa, c'est ce genre de fille qui te fait fondre quand elle éclate de rire, ce genre de fille si imparfaite qu'elle en devient parfaite, ce genre de fille plus belle que la nuit. Je l'adorais, ma meilleure amie enfin retrouvée ! Je ne l'avais plus vu depuis 20 ans, depuis la disparition de son petit ami en fait. Il avait été retrouvé assassiné au fond d'une ruelle, la langue coupée et les entrailles sur le pavé. Je me rappelle encore de mes mains ensanglantées et mon sourire rouge ce jour-là. La jalousie peut-être extrême parfois...

A mesure que je me rapprochais de Léa, je me rappelais le goût du sang coulant dans ma gorge. Mes mains tremblèrent, ma langue s'agita. J'avais à la fois peur de lui faire du mal et envie de l'étrangler. Cette opposition de sentiments ne m'était pas étrangère, j'y avais déjà goûtée. Et au fond de moi, j'aimais ça.

Je déglutis lorsqu'elle tourna la tête vers moi et me demanda si j'allais bien. Malgré mes idées lugubres, je la serrais dans mes bras. Elle avait une grande nouvelle à m'annoncer. Je pouvais le lire dans ses yeux. Je pouvais aussi voir qu'elle redoutait de m'en parler. Ses lèvres s'ouvrirent, hésitantes, et commencèrent à se livrer :
- La police a trouvé le meurtrier de David.

Tout mon corps tremblait maintenant. J'avais pourtant pris toutes les précautions nécessaires.


— Comment avance l'enquête ?

_________________
Je redécouperai, promis.

Je suis la connerie de votre intelligence. – @Miaous

"Il y a trois règles à respecter pour écrire un roman. Malheureusement, personne ne les connaît."
William Somerset Maugham
avatar
Dewen
Maître Scribtonaute
Maître Scribtonaute

Féminin Messages : 4775
Age : 17
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Continuez ! [jeu ou presque]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum