Prologue Dewen

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Prologue Dewen

Message par Dewen le Sam 28 Nov - 21:39

Petit à petit, je reviens sur mon texte "principal", Dewen.
J'ai donc décidé de commencer par le début ! Le prologue ! Le mien étant trop spoilant (paraît-il ^^), j'en ai écrit un autre, significatif pour moi et en essayant d'accrocher le lecteur, envers et contre l'avis des autres Scribtonautes mrgreen


EDIT : Bon bon bon, voici les liens des autres versions :
1. Point de vue d'un antagoniste : Rêves [en cours d'écriture]
2. Explication contextuelle pure et dure (à travers un cours je pense): Transmettre [mis à jour le 17/01/2016]
3. Piste dans le passé, un passé assez proche, avec le point de vue d'un personnage éventuellement principal : Premières heures [mis à jour le 16/01/2016]

4. V2 du prologue "Vérité". [prologue ci-dessous, en cours de reprise]


Bon, du coup j'ai des questions :
1. Êtes-vous accroché ?
2. Comprend-on que l'histoire racontée s'est réellement passée ?
3. Est-ce que ce prologue convient ?
Bonne lecture (je l'espère XD) !



Prologue : Vérité


Soirée près du feu
Amour constant
Famille

Assan Llan, poète de l'Ancien Temps

« Raconte-moi une histoire. »

La jeune mère se tourna vers sa fille. Assise sur le canapé près de ses cousins allongés face au feu, elle l'observait de ses grands yeux noirs en souriant. L'heure d'ouvrir les cadeaux de Noël était passée depuis longtemps, et elle s'était déjà gavée de chocolats. Mélodie était infatigable, surtout lors des longues soirées en famille. Elle cherchait sans cesse à rêver et en apprendre plus, insouciante et souriante. Et le réveillon était pour elle un prétexte pour rester éveillée toute la nuit et poser mille questions sur le passé, l'Histoire et ce que disaient les adultes.

À cinq ans, elle avait déjà développé quelques singulières qualités en matière de magie. Pour relever ses cousins, elle fit tomber quelques flocons de neige sur eux. Lorsque, paniqués, ils relevèrent la tête, elle laissa échapper un petit rire qui fit sourire sa mère. Mélodie, l'infatigable enfant curieuse. Sa mère la prit dans ses bras pour lui caresser les cheveux et les remettre en place.

Dehors, la neige tombait doucement, les lanternes diffusaient leur lumière colorée et les étoiles filaient. Dedans, le feu crépitait, les enfants dormaient, les adultes discutaient, le repas était terminé, il était l'heure de sortir les livres et de raconter des histoires. Une nuit de Noël normale pour tout le monde, calme et silencieuse.

L'horloge sonna une heure.

« Tu es sûre de vouloir une histoire ? » demanda la mère.

L'enfant bâilla.

« Oui maman, je veux une histoire ! »

La mère observa son mari, qui lui sourit, l'air de lui dire qu'elle n'irait se coucher qu'une fois satisfaite. Il s'approcha de la bibliothèque et en sortit un grand ouvrage dont la couverture de cuir était gravée en lettres d'or. Il le remit à sa femme, qui l'ouvrit à la première page. Sa fille semblait surexcitée. Elle sautillait tant sur place que sa mère dut la poser au sol. Les deux garçons que Mélodie avait réveillés vinrent s'asseoir par terre, et les adultes interrompirent leurs discussions.

Assise sur sa chaise, la mère savait quoi raconter à sa fille. Elle savait quoi dire à ses amis, quoi rappeler. Alors elle tourna les pages, défit son bracelet de cuir et le posa sur l'ouvrage.

« Il était une fois Dewen… »



Voili-voilou, dites-moi tout Wink !


Dernière édition par Dewen le Dim 17 Jan - 0:18, édité 6 fois

_________________
Je redécouperai, promis.

Je suis la connerie de votre intelligence. – @Miaous

"Il y a trois règles à respecter pour écrire un roman. Malheureusement, personne ne les connaît."
William Somerset Maugham
avatar
Dewen
Maître Scribtonaute
Maître Scribtonaute

Féminin Messages : 4804
Age : 17
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prologue Dewen

Message par Maanilee le Sam 28 Nov - 21:54

Hey !

C'est mimi, joli tout plein mais pour moi ça n'apporte rien de concret à l'histoire, ça fait vraiment scène de téléfilm américain de Noël !

Du coup je ne change pas d'avis Wink
avatar
Maanilee
Scribtonaute de l'extrême
Scribtonaute de l'extrême

Féminin Messages : 6249
Age : 30
Localisation : St Etienne de Tulmont

http://mespetitesmaanies.wix.com/marinegautier

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prologue Dewen

Message par Invité le Sam 28 Nov - 22:58

Alors, pour répondre posément à tes questions :

1 - Si je suis accroché par ce prologue ? Oui et non. Non, car la scène me paraît trop classique et impersonnelle pour me rendre tout de suite sympathique l'un des personnages ; mais oui, car par anticipation, je me doute que l'histoire qui va être contée en fin de prologue réserve aventures et surprises. Aussi, je devine entre la fille et la mère une complicité où la magie est présente ; c'est donc un élément intéressant pour le lecteur même s'il n'y a pas d'hameçon. Mais est-il suffisant pour donner l'envie de poursuivre la lecture ?

2 - Si l'histoire s'est réellement passée ? Eh bien il faut être très attentif aux mots que tu as choisis, car je pense que seuls le titre et le verbe "rappeler" peuvent suggérer la réalité de l'histoire qui va être contée. Peut-être devrais-tu rendre cette réalité plus explicite en ajoutant des indices dans le texte (par exemple, monologue intérieur de la mère, ou regard avec sous-entendus entre mère et père...) ?

3 - Si le prologue convient ? Oui si tu offres des traits plus spécifiques aux personnages pour les personnaliser davantage et si tu suscites clairement l'envie de connaître l'histoire qui sera contée. Là, j'ai davantage l'impression que tu exposes la scène plus que tu ne la fais vivre chez le lecteur.

Cela dit, ce prologue est de bonne facture Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Prologue Dewen

Message par Luptinote le Dim 29 Nov - 9:55

heure d'ouvrir les cadeaux de Noël était passée depuis longtemps, et elle s'était déjà gavée de chocolats. Mélodie était infatigable, surtout lors des longues soirées en famille.
Hoho, ça commence bien ! :D
Etait était était

Si mélodie ne revient pas par la suite, alors j’aurais préféré que tu rende l’atmosphère plus intense plutôt que la fillette étonnante : « Mélodie était infatigable, surtout lors des longues soirées en famille. Elle cherchait sans cesse à rêver et en apprendre plus, insouciante et souriante. »
On n’a pas vraiment besoin de le savoir. Mais ça apporte la notion de « poser mille questions sur le passé, l'Histoire et ce que disaient les adultes. »

Sauf (y’a toujours un mais) que moi, à son âge, je voulais des histoires mais pas forcément liées au passé.
Ici, quand dans la présentation « Comprend-on que l'histoire racontée s'est réellement passée ? »
Et bien je m’attendais à une légende mi possible mi impossible. Là tu en dis peut-être trop.


À cinq ans, elle avait déjà développé quelques singulières qualités en matière de magie.
Show don’t tell ?
Enfin, on fait noël là où il y a de la magie ?
Quel drôle de mélange ^^


Pour relever ses cousins, elle fit tomber quelques flocons de neige sur eux.
Yes, parfait !
Mais « faire tomber » c’est simpliste (pardooooooooon !!!) alors qu’une formule comme condenser l’eau de l’air, ou générer des perles de glace, ça claque ! :D


En fait, je trouve que Mélodie est trop héroïnisée. Sauf que c’est Dewen qu’on va suivre. Tu la décris comme une enfant attachante, curieuse, magicienne, donc intrigante. (d’ailleurs, pourquoi elle relève ses cousins ?)
Et j’aurais préféré que tu profites de cette soirée au coin du feu pour décrire le monde.


La mère observa son mari, qui lui sourit, l'air de lui dire qu' point elle n'irait se coucher qu'une fois satisfaite.
Mieux ? Wink


Alors, franchement tu me mets ça comme prologue, je fonce.
C’est attachant, vivant, j’ai pas mal d’éléments qui me plaisent. Mais je sais que l’héroïne, c’est Dewen. Je sais qu’on a énormément de choses à apprendre de la part de tes mondes, et j’aurais aimé un aperçut de cette complexité.
Je préfère ce prologue au précédent, mais il ne cible pas assez. Une soirée de noël, certes, de l’amour, certes, de la magie, what the fuck mais why not…

Enfin, tu as compris mon idée :)

_________________
« Il faut que les phrases s’agitent dans un livre comme des feuilles dans une forêt, toutes dissemblables en leurs ressemblances. » Flaubert

Scutigère véloce : la bête à abattre
avatar
Luptinote
Maître Scribtonaute
Maître Scribtonaute

Féminin Messages : 3443
Age : 22
Localisation : Suivez la souris jaune !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prologue Dewen

Message par Dewen le Dim 29 Nov - 11:00

Merci à vous d'être venus !
Alours alours...
@Maanilee :
Du coup je ne change pas d'avis Wink
Mais mais mais... :pleure:
Tu accrocherais ou pas c'est surtout ça :)

@Sunflower :
1 - Si je suis accroché par ce prologue ? Oui et non. Non, car la scène me paraît trop classique et impersonnelle pour me rendre tout de suite sympathique l'un des personnages ; mais oui, car par anticipation, je me doute que l'histoire qui va être contée en fin de prologue réserve aventures et surprises. Aussi, je devine entre la fille et la mère une complicité où la magie est présente ; c'est donc un élément intéressant pour le lecteur même s'il n'y a pas d'hameçon. Mais est-il suffisant pour donner l'envie de poursuivre la lecture ?
D'accord ^^
Et si je rend la scène moins impersonnelle ?
Que veux-tu dire par "classique" ^^ ? Déjà-vu ?
2 - Si l'histoire s'est réellement passée ? Eh bien il faut être très attentif aux mots que tu as choisis, car je pense que seuls le titre et le verbe "rappeler" peuvent suggérer la réalité de l'histoire qui va être contée. Peut-être devrais-tu rendre cette réalité plus explicite en ajoutant des indices dans le texte (par exemple, monologue intérieur de la mère, ou regard avec sous-entendus entre mère et père...) ?
Ah en effet, merci, je vais faire ça ^^
3 - Si le prologue convient ? Oui si tu offres des traits plus spécifiques aux personnages pour les personnaliser davantage et si tu suscites clairement l'envie de connaître l'histoire qui sera contée. Là, j'ai davantage l'impression que tu exposes la scène plus que tu ne la fais vivre chez le lecteur.
D'accord merci, je fais ça :) !

@Luptinote :
Hoho, ça commence bien ! :D
Etait était était
Et bim XD
Si mélodie ne revient pas par la suite, alors j’aurais préféré que tu rende l’atmosphère plus intense plutôt que la fillette étonnante : « Mélodie était infatigable, surtout lors des longues soirées en famille. Elle cherchait sans cesse à rêver et en apprendre plus, insouciante et souriante. »
On n’a pas vraiment besoin de le savoir. Mais ça apporte la notion de « poser mille questions sur le passé, l'Histoire et ce que disaient les adultes. »
Je vois je vois ^^
(bon la fillette revient en cycle 2 mais je suppose que c'est pas la question )
Donc je peux insister sur :
1. La complicité familiale
2. L'attente de l'histoire
3. L'ambiance magique (au sens premier)
Le truc c'est que j'hésite à nommer les personnages (qui ont un nom mais c'est pas la question) parce que sinon je risque de spoiler pas mal et ça enlèverait pas mal de "puissance" ( :pff: ) à la scène ^^
Sauf (y’a toujours un mais) que moi, à son âge, je voulais des histoires mais pas forcément liées au passé.
Ici, quand dans la présentation « Comprend-on que l'histoire racontée s'est réellement passée ? »
Et bien je m’attendais à une légende mi possible mi impossible. Là tu en dis peut-être trop.
Dans le prologue ou la présentation ^^ ?
De toute façon, si (et seulement si) ce prologue est intégré à l'histoire, il va subir de nombreuses modifs et déjà, je vais faire une V2 avec tous vos conseils ^^ Mais du coup, je me dis : elle adooore les histoires. Ses parents ont vécu des trucs incroyables. Du coup elle pourra comprendre une fois grande (ou même pas d'ailleurs, sur le coup aussi) que tout s'est réellement passé. Non ?
À cinq ans, elle avait déjà développé quelques singulières qualités en matière de magie.
Show don’t tell ?
Enfin, on fait noël là où il y a de la magie ?
Quel drôle de mélange ^^
Bah quoi :renne:
Pour relever ses cousins, elle fit tomber quelques flocons de neige sur eux.
Yes, parfait !
Mais « faire tomber » c’est simpliste (pardooooooooon !!!) alors qu’une formule comme condenser l’eau de l’air, ou générer des perles de glace, ça claque ! :D
À vos ordres
En fait, je trouve que Mélodie est trop héroïnisée. Sauf que c’est Dewen qu’on va suivre. Tu la décris comme une enfant attachante, curieuse, magicienne, donc intrigante. (d’ailleurs, pourquoi elle relève ses cousins ?)
Et j’aurais préféré que tu profites de cette soirée au coin du feu pour décrire le monde.
1. Pas faux, je m'en rends même pas compte :lol: Je peux insister ailleurs ?
2. Elle relève ses cousins clairement pour les embêter ^^
3. En effet, comme ça ça pourrait permettre de... décrire le monde :D: (dans ce présent-là du coup :think: donc soit je décris le présent au-travers des discussions des enfants et adultes, soit le passé que décrit d'abord la mère/un autre perso (ça y est j'ai une idée XD) à la petite... Tu en dis quoi ?)
La mère observa son mari, qui lui sourit, l'air de lui dire qu' point elle n'irait se coucher qu'une fois satisfaite.
Mieux ?
Mieux oui !
Alors, franchement tu me mets ça comme prologue, je fonce.
C’est attachant, vivant, j’ai pas mal d’éléments qui me plaisent.
Merci :)
Mais je sais que l’héroïne, c’est Dewen. Je sais qu’on a énormément de choses à apprendre de la part de tes mondes, et j’aurais aimé un aperçut de cette complexité.
OK, je vais essayer dans la V2 !
Je préfère ce prologue au précédent, mais il ne cible pas assez. Une soirée de noël, certes, de l’amour, certes, de la magie, what the fuck mais why not…
Pour cibler, tu veux que je fasse quoi :think: ?


@tous : Merci d'être passés :) !

_________________
Je redécouperai, promis.

Je suis la connerie de votre intelligence. – @Miaous

"Il y a trois règles à respecter pour écrire un roman. Malheureusement, personne ne les connaît."
William Somerset Maugham
avatar
Dewen
Maître Scribtonaute
Maître Scribtonaute

Féminin Messages : 4804
Age : 17
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prologue Dewen

Message par Invité le Dim 29 Nov - 11:50

Quelques remarques :

- J'attends une héroïne dont le nom de Dewen et je me retrouve avec une qui s'appelle Mélodie.
Alors je ne comprends pas.

- L'objet de ton récit va être le conte qui est dans le livre ouvert par la mère ?

Pour relever ses cousins, elle fit tomber quelques flocons de neige sur eux. Lorsque, paniqués, ils relevèrent la tête
Là non plus, je ne comprends pas pourquoi des flocons sont DANS la maison. Et surtout, pourquoi cette exagération presque théâtrale ; ce sont des chochottes pour être paniqués par quelques flocons - intérieurs, qui plus est ?

__

'fin bref.

Pour moi, il n'y a pas assez d'indices, pas assez de palpitations à mon coeur, pour que j'aie envie de continuer à lire à la suite de ton prologue.
Il faudrait qu'il se termine par une phrase "chute", je pense. Là, ta phrase-chute ressemble trop au début d'un conte que l'on connait. Pas assez intrigant, trop classique (trop vu), c'est un peu comme si tu avais dit : il était une fois.

Voilà voilà.. :)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Prologue Dewen

Message par Luptinote le Dim 29 Nov - 11:53

Spoiler:
@Mie copine ! :D
- J'attends une héroïne dont le nom de Dewen et je me retrouve avec une qui s'appelle Mélodie.


(bon la fillette revient en cycle 2 mais je suppose que c'est pas la question )
Comment veux-tu qu'on le sache ?? Excellent !!  :lol:
Mais quand tes lecteurs reliront tes livres, ils verront le clin d’œil et seront contents !
Mais du coup, on ressens que c'est un personnage "qui existe", important.
Et on va pour s'y attacher, quand soudain... Dewen ! Tatadatadaaaaa !!

1. La complicité familiale
2. L'attente de l'histoire
3. L'ambiance magique (au sens premier)
1 : on risque de s'attacher à la famille sans raison
2 : oui, genre elle attend la suite racontée la veille ou autre ! Et tu peux décrire quelques souvenirs du début de l'aventure de Dewen, ou de l'histoire d'un des mondes, ou autre ?
3 : Oui et non... j'm'en fiche en fait, si elle fait des flocons, c'est déjà pas mal.

Et pas la peine de les nommer :)

Ses parents ont vécu des trucs incroyables. Du coup elle pourra comprendre une fois grande (ou même pas d'ailleurs, sur le coup aussi) que tout s'est réellement passé. Non ?
Que la fillette comprenne que c'est vrai est une chose, que ça soit trop évident pour le lecteur (dans le prologue lui-même) en est une autre.
*secoue Dewen très fort* Et puis, si Melodie revient qu'au cycle 2, ne nous met pas sous le nez un personnage riche et complexe auquel on va s'attacher, parce qu'on va détester Dewen quand elle sera au chapitre 1 !  :chaise: (pas moi hein ♥️)

2. Elle relève ses cousins clairement pour les embêter ^^
Ca tombe comme un cheveu sur la soupe en fait ^^'

3. En effet, comme ça ça pourrait permettre de... décrire le monde :D (dans ce présent-là du coup :think: donc soit je décris le présent au-travers des discussions des enfants et adultes, soit le passé que décrit d'abord la mère/un autre perso (ça y est j'ai une idée XD) à la petite... Tu en dis quoi ?)
J'en pense que décrire les souvenirs de Mélodie (j'insiste lourdement avec mon idée xDD) sur un début d'histoire te permettrais de :
-rendre DD intéressante
- décrire le monde passé/présent (avant, il y avait de grandes dunes, maintenant c'est une forêt. Elle a poussé en cinq ans c'est rigolo ! :) )
- ne pas aimer Mélodie pour la quitter ensuite ! (briseuse de cœurs va xD)

Mais sinon oui, tu peux décrire le monde à travers un dialogue qui "prologue" l'histoire de DD. Un prologue dans un prologue !

Pour cibler, tu veux que je fasse quoi :think: ?
Comme tu veux, tu tires ou tu pointes, tu te démerdes ! ♥️

:lol:

_________________
« Il faut que les phrases s’agitent dans un livre comme des feuilles dans une forêt, toutes dissemblables en leurs ressemblances. » Flaubert

Scutigère véloce : la bête à abattre
avatar
Luptinote
Maître Scribtonaute
Maître Scribtonaute

Féminin Messages : 3443
Age : 22
Localisation : Suivez la souris jaune !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prologue Dewen

Message par Invité le Dim 29 Nov - 13:55

Dewen a écrit:Et si je rend la scène moins impersonnelle ?
Que veux-tu dire par "classique" ^^ ? Déjà-vu ?

Par classique, j'entends effectivement scène de "déjà-vu", pas seulement en littérature, mais aussi dans les films, les dessins-animés et dans ce que nous connaissons tous de nos usages : veillée au coin du feu, enseignement aux enfants par le biais des fables et des contes.
Du coup, un prologue mettant en scène ce genre de situation nous est aussi "déjà-vu" à cause de cette référence hors littérature. C'est pour l'auteur un écueil supplémentaire à contourner. Mais je ne doute pas que tu y parviendras. :)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Prologue Dewen

Message par gaya tameron le Dim 29 Nov - 14:59

J’ai bien aimé ce nouveau prologue pour la scène de veillée de Noël, et la transmission d’une histoire familiale.
Malgré tout, ça semble un peu éloigné des aventures de Dewen.
Je pense que tu devrais peut-être davantage expliquer, accentuer les raisons, les liens entre cette famille et Dewen. Sinon, autant ce texte est bien écrit, charmant et donne envie de lire la suite, autant le lecteur risque d’être un peu perdu en perdant de vue la famille.

J’espère que ce commentaire t’aidera un peu pour trouver la bonne voie ; )
avatar
gaya tameron
Maître Scribtonaute
Maître Scribtonaute

Féminin Messages : 3706
Age : 40
Localisation : Jura

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prologue Dewen

Message par autofic le Dim 29 Nov - 18:39

Dewen a écrit:
« Raconte-moi une histoire. »
Père Castor, raconte moi une histoire, Père Castor.

elle l'observait de ses grands yeux noirs en souriant. L'heure d'ouvrir les cadeaux de Noël était passée depuis longtemps, et elle s'était déjà gavée de chocolats. Mélodie était infatigable, surtout lors des longues soirées en famille. Elle cherchait sans cesse à rêver et en apprendre plus, insouciante et souriante.
x2 souriant

Et le réveillon était pour elle un prétexte pour rester éveillée
x2 pour


quelques singulières qualités en matière de magie.
bof les sonorités singulières et matière

Lorsque, paniqués, ils relevèrent la tête, elle laissa échapper un petit rire qui fit sourire sa mère. Mélodie, l'infatigable enfant curieuse. Sa mère la prit dans ses bras pour lui caresser les cheveux et les remettre en place.
x2 mère

Mélodie, l'infatigable enfant curieuse.
pas compris le lien avec les phrases adjacentes.

Je commente pas tout, étant donné qu'on ne sait pas si tu vas garder l'idée ou pas.

Dans l'ensemble je trouve ça assez simple et classique. Pour moi ça n'apporte pas de plus value au texte.
En tant que lectrice je ne trouve pas utile ce prologue.
avatar
autofic
Maître Scribtonaute
Maître Scribtonaute

Féminin Messages : 4818
Age : 24
Localisation : Southampton

http://marie-tinet.alphasync.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prologue Dewen

Message par Dewen le Dim 29 Nov - 19:21

Merci d'être (re)passés !
Bon bon bon :)
@Mie :
- J'attends une héroïne dont le nom de Dewen et je me retrouve avec une qui s'appelle Mélodie.
Alors je ne comprends pas.
Moui je vois ^^
C'est très gênant ^^ ?
- L'objet de ton récit va être le conte qui est dans le livre ouvert par la mère ?
Hum, c'est compliqué ^^
Le livre est un support à la compréhension en fait... Parce qu'il ne contient pas vraiment l'histoire...
Là non plus, je ne comprends pas pourquoi des flocons sont DANS la maison. Et surtout, pourquoi cette exagération presque théâtrale ; ce sont des chochottes pour être paniqués par quelques flocons - intérieurs, qui plus est ?
1. Bah c'est elle qui les fait apparaître ^^
2. Oui en effet, c'est un peu exagéré, je crois que je voulais dire "surpris" ^^
Pour moi, il n'y a pas assez d'indices, pas assez de palpitations à mon coeur, pour que j'aie envie de continuer à lire à la suite de ton prologue.
Il faudrait qu'il se termine par une phrase "chute", je pense. Là, ta phrase-chute ressemble trop au début d'un conte que l'on connait. Pas assez intrigant, trop classique (trop vu), c'est un peu comme si tu avais dit : il était une fois.
Je vois je vois... Des idées pour améliorer ça ?


@Luptinote :
(bon la fillette revient en cycle 2 mais je suppose que c'est pas la question )
Comment veux-tu qu'on le sache ?? Excellent !!  
Gnagnagna Razz

Mais quand tes lecteurs reliront tes livres, ils verront le clin d’œil et seront contents !
c'est notamment fait pour ça oui :)

Mais du coup, on ressens que c'est un personnage "qui existe", important.
Et on va pour s'y attacher, quand soudain... Dewen ! Tatadatadaaaaa !!
Oui c'est sûr ^^
Bon voilà je mets du spoil en spoiler :
Spoiler:
Bon la mère c'est Dewen, je devrais accentuer ce perso oui ou non ? Histoire qu'on s'attache à elle... Sans nécessairement dire qui c'est quoi mrgreen
1 : on risque de s'attacher à la famille sans raison
Spoiler:
Du coup... oui ou non XD ?
2 : oui, genre elle attend la suite racontée la veille ou autre ! Et tu peux décrire quelques souvenirs du début de l'aventure de Dewen, ou de l'histoire d'un des mondes, ou autre ?
J'ai pas tout compris dans le "décrire quelques souvenirs du début de l'aventure de Dewen, ou de l'histoire des mondes" :think:

3 : Oui et non... j'm'en fiche en fait, si elle fait des flocons, c'est déjà pas mal.
Oki :)

Que la fillette comprenne que c'est vrai est une chose, que ça soit trop évident pour le lecteur (dans le prologue lui-même) en est une autre.
*secoue Dewen très fort* Et puis, si Melodie revient qu'au cycle 2, ne nous met pas sous le nez un personnage riche et complexe auquel on va s'attacher, parce qu'on va détester Dewen quand elle sera au chapitre 1 !   (pas moi hein ♥️)
Ze vois, ze vois... Mais on s'y attache dès le début :o:: ? Là j'avoue je me mets

Ca tombe comme un cheveu sur la soupe en fait ^^'
Je vois je peux l'enlever :)

J'en pense que décrire les souvenirs de Mélodie (j'insiste lourdement avec mon idée xDD) sur un début d'histoire te permettrais de :
-rendre DD intéressante
- décrire le monde passé/présent (avant, il y avait de grandes dunes, maintenant c'est une forêt. Elle a poussé en cinq ans c'est rigolo ! :) )
- ne pas aimer Mélodie pour la quitter ensuite ! (briseuse de cœurs va xD)
Décrire ses souvenirs... Tu peux expliciter ?
Mais sinon oui c'est bien ^^
- ne pas aimer Mélodie pour la quitter ensuite ! (briseuse de cœurs va xD)
Mais après je peux faire des rappels :think: 

Mais sinon oui, tu peux décrire le monde à travers un dialogue qui "prologue" l'histoire de DD. Un prologue dans un prologue !
je vois :D:

Pour cibler, tu veux que je fasse quoi ?
Comme tu veux, tu tires ou tu pointes, tu te démerdes ! ♥️
Je vois :lol:

@Sunflower

Par classique, j'entends effectivement scène de "déjà-vu", pas seulement en littérature, mais aussi dans les films, les dessins-animés et dans ce que nous connaissons tous de nos usages : veillée au coin du feu, enseignement aux enfants par le biais des fables et des contes.
Du coup, un prologue mettant en scène ce genre de situation nous est aussi "déjà-vu" à cause de cette référence hors littérature. C'est pour l'auteur un écueil supplémentaire à contourner. Mais je ne doute pas que tu y parviendras.
Je vois je vois je vais essayer :)

@gaya tameron :
J’ai bien aimé ce nouveau prologue pour la scène de veillée de Noël, et la transmission d’une histoire familiale.
Malgré tout, ça semble un peu éloigné des aventures de Dewen.
Je pense que tu devrais peut-être davantage expliquer, accentuer les raisons, les liens entre cette famille et Dewen. Sinon, autant ce texte est bien écrit, charmant et donne envie de lire la suite, autant le lecteur risque d’être un peu perdu en perdant de vue la famille.
Je vois je vois ^^

@autofic :
Si je décide de garder ce prologue, je corrige toutes les bêtises ^^
Dans l'ensemble je trouve ça assez simple et classique. Pour moi ça n'apporte pas de plus value au texte.
En tant que lectrice je ne trouve pas utile ce prologue.
Je vois, je vois...
Si je fais une V2 éventuellement + utile tu la reliras :) ?


Encore merci à tous, promis cette fois je tire pas le fait de garder ou non ce prologue à pile ou face, je vais réfléchir beaucoup, beaucoup ^^ !
À bientôt !beret! !

_________________
Je redécouperai, promis.

Je suis la connerie de votre intelligence. – @Miaous

"Il y a trois règles à respecter pour écrire un roman. Malheureusement, personne ne les connaît."
William Somerset Maugham
avatar
Dewen
Maître Scribtonaute
Maître Scribtonaute

Féminin Messages : 4804
Age : 17
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prologue Dewen

Message par Luptinote le Lun 30 Nov - 12:58

danger spoil spoilé en spoiler ! :

   Bon la mère c'est Dewen, je devrais accentuer ce perso oui ou non ? Histoire qu'on s'attache à elle... Sans nécessairement dire qui c'est quoi mrgreen
Alors, oui, tu peux mettre ça en valeur, mais attention parce qu'on a un côté qui manque d'humilité : Dewen qui raconte sa propre histoire ? Je suis pas fan. Du coup je sais pas si tu peux te permettre de mettre Dewen en valeur en tant que conteuse & héroïne.
Mais dans ce cas, mieux vaut peut-être ne rien dire sur Dewen, ni sur Mélodi, et mettre vraiment l'accent sur ton monde. On comprendra le clin d'oeil plus tard.
Ou alors, juste une phrase mystérieuse. "La mère sourit en ouvrant l'ouvrage usé, un air de nostalgie sur le visage" ou une bêtise dans le genre.
Subtilité, quand tu nous tiens...

Ze vois, ze vois... Mais on s'y attache dès le début :o:: ?
Je trouve, oui. Tu mets trop l'accent sur Mélodie.

Et ce que je voulais dire pour les souvenirs, c'est décrire le monde actuel : "elle regarda par la fenêtre, où la forêt bruissait dans les oiseaux gazouillants (ou l'inverse).
Parler du passé : "selon les légendes de sa maman dont-on-ne-doit-pas-pronnoncer-le-nom, la forêt n'avait pas toujours été une forêt"
Situation historique actuelle : "aujourd'hui, elle abritait des sectes machiavélique où nains et crapauds jouaient du luth en grillent des morpions"
Situation historique/légendaire passée : "Les livres parlaient de batailles extraordinaires, ou les Grands Méchants Modérateurs (MMD) affrontaient les Petits Scrib pas Sages (PSS) pour obtenir le pouvoir de spamer les douze royaumes"
(je te préviens, il y a un copyright sur cette histoire !)

Enfin bref, je pense que c'est le moyen le plus sage de décrire de manière riche et vivante ton histoire (comme un prologue peut chercher à le faire)
Et du coup, tu peux inclure un début de légende, que Mélodie aurait entendu la veille au soir et dont elle voudrait la suite "maman, lis-moi la suite de Dewen ! On était rendu au moment où elle partait dans la chambre, toute nue avec le vieux monsieur. Il se passe quoi après ?
- Après ? Et bien après tu es née ma chérie !"

Parddddoooooon !!! :lol:


_________________
« Il faut que les phrases s’agitent dans un livre comme des feuilles dans une forêt, toutes dissemblables en leurs ressemblances. » Flaubert

Scutigère véloce : la bête à abattre
avatar
Luptinote
Maître Scribtonaute
Maître Scribtonaute

Féminin Messages : 3443
Age : 22
Localisation : Suivez la souris jaune !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prologue Dewen

Message par Dewen le Lun 30 Nov - 17:56

Attention spoiler :

Alors, oui, tu peux mettre ça en valeur, mais attention parce qu'on a un côté qui manque d'humilité : Dewen qui raconte sa propre histoire ? Je suis pas fan. Du coup je sais pas si tu peux te permettre de mettre Dewen en valeur en tant que conteuse & héroïne.
Bah c'est comme si ta fille te demandait de raconter tel épisode mouvementé de ta vie pour moi, et vu que les points de vue alternent, du coup on peut imaginer éventuellement qu'ils racontent leurs passages à eux/ceux de leurs potes s'ils sont morts... Non ?
Mais dans ce cas, mieux vaut peut-être ne rien dire sur Dewen, ni sur Mélodi, et mettre vraiment l'accent sur ton monde. On comprendra le clin d'oeil plus tard.
Je vois je vois ^^ En effet ça c'est faisable, mais j'ai peur de paumer totalement le lecteur si je ne donne aucun point de repère nominatif (Mélodie ici)...
Ou alors, juste une phrase mystérieuse. "La mère sourit en ouvrant l'ouvrage usé, un air de nostalgie sur le visage" ou une bêtise dans le genre.
Subtilité, quand tu nous tiens...
Ah ça me plaît bien ça :)
Ze vois, ze vois... Mais on s'y attache dès le début ?
Je trouve, oui. Tu mets trop l'accent sur Mélodie.
Je m'en suis même pas rendue compte, mince :think:
*D' a très envie de commencer à écrire le cycle 2 alors qu'elle a pas fini le premier jet du tome 3 cycle 1* :lol:
Mais si jamais j'allonge le prologue et que je rajoute 2/3 trucs sur ses ressentis (et éventuellement ceux des autres, en sachant que tant que c'est les enfants je peux les nommer), trop d'accents ou pas ?
En fait j'imagine d'éventuels rappels (je sais pas si je l'ai dit quelque part...), par exemple en transition entre partie 1 et 2 et en épilogue... Avec une éventuelle indication temporelle :think:
Et ce que je voulais dire pour les souvenirs, c'est décrire le monde actuel : "elle regarda par la fenêtre, où la forêt bruissait dans les oiseaux gazouillants (ou l'inverse).
Parler du passé : "selon les légendes de sa maman dont-on-ne-doit-pas-pronnoncer-le-nom, la forêt n'avait pas toujours été une forêt"
Situation historique actuelle : "aujourd'hui, elle abritait des sectes machiavélique où nains et crapauds jouaient du luth en grillent des morpions"
Situation historique/légendaire passée : "Les livres parlaient de batailles extraordinaires, ou les Grands Méchants Modérateurs (MMD) affrontaient les Petits Scrib pas Sages (PSS) pour obtenir le pouvoir de spamer les douze royaumes"
(je te préviens, il y a un copyright sur cette histoire !)
:lol:
Hum, plus sérieusement, oui c'est intéressant :think: (enfin la façon de faire hein :lol:)
Enfin bref, je pense que c'est le moyen le plus sage de décrire de manière riche et vivante ton histoire (comme un prologue peut chercher à le faire)
Et du coup, tu peux inclure un début de légende, que Mélodie aurait entendu la veille au soir et dont elle voudrait la suite "maman, lis-moi la suite de Dewen ! On était rendu au moment où elle partait dans la chambre, toute nue avec le vieux monsieur. Il se passe quoi après ?
- Après ? Et bien après tu es née ma chérie !"

Parddddoooooon !!!
XD
Oui je vois je vois ! C'est sympa (pas le fond hein :lol:)

Bon, il faut quand même que je décide de si je le garde ce prologue, mais déjà je pense tenter de le reprendre, éventuellement des reprises au milieu (tout dépend de ce que tu en penses ^^) et après... Après décider mrgreen !
Merci d'être repassée, et à bientôt !beret! !

_________________
Je redécouperai, promis.

Je suis la connerie de votre intelligence. – @Miaous

"Il y a trois règles à respecter pour écrire un roman. Malheureusement, personne ne les connaît."
William Somerset Maugham
avatar
Dewen
Maître Scribtonaute
Maître Scribtonaute

Féminin Messages : 4804
Age : 17
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prologue Dewen

Message par Luptinote le Mar 1 Déc - 12:36

Spoiler:
Bah c'est comme si ta fille te demandait de raconter tel épisode mouvementé de ta vie pour moi, et vu que les points de vue alternent, du coup on peut imaginer éventuellement qu'ils racontent leurs passages à eux/ceux de leurs potes s'ils sont morts... Non ?
Je sais pas, la fillette parle quand même de l'Histoire, c'est là que je perds l'humilité : "Et le réveillon était pour elle un prétexte pour rester éveillée toute la nuit et poser mille questions sur le passé, l'Histoire et ce que disaient les adultes."

Ou alors, au lieu de parler de l'histoire du monde, mettre en valeur le fait que c'est seulement l'histoire de sa mère. L'enfant n'a pas besoin d'en savoir plus.
Par contre, Dewen peut penser de manière assez subtile, assez pour allécher le lecteur, sans trop en dire : "Elle veut que je lui raconte une aventure, un conte de fée. Si elle savait l'ampleur de cette quête..."
Ou autre.

Je vois je vois ^^ En effet ça c'est faisable, mais j'ai peur de paumer totalement le lecteur si je ne donne aucun point de repère nominatif (Mélodie ici)...
Si si, tu peux les nommer :)

"Elle cherchait sans cesse à rêver et en apprendre plus, insouciante et souriante. "
"Mélodie, l'infatigable enfant curieuse."
C'est ce genre de phrase qui sont de trop. Si l'enfant c'était Dewen, why not.
Mais ici, c'est à nos yeux une parfaite inconnue.
Je compare à Ellana : au début du tome 1, l'enfant, on sait très bien que c'est l'héroïne, elle est énormément mise en valeur. Tu t'y es attachée à cette gamine ?
Bah c'est pareil pour nous avec Mélodie. Sauf qu'on voudrait l'éviter dès le premier prologue. enfin je parle pour moi là ^^'

Et tu peux parles des autres enfants, ça peut être une bonne piste. Décrire l'ambiance d'un groupe plutôt que les spécificités d'une seule enfant. Bien vu.

Pour les rappels, oui, c'est une très bonne idée aussi !

Bon, il faut quand même que je décide de si je le garde ce prologue, mais déjà je pense tenter de le reprendre, éventuellement des reprises au milieu (tout dépend de ce que tu en penses ^^) et après... Après décider mrgreen !
Fais déjà une V2 on aura un aperçut de son potentiel :)

_________________
« Il faut que les phrases s’agitent dans un livre comme des feuilles dans une forêt, toutes dissemblables en leurs ressemblances. » Flaubert

Scutigère véloce : la bête à abattre
avatar
Luptinote
Maître Scribtonaute
Maître Scribtonaute

Féminin Messages : 3443
Age : 22
Localisation : Suivez la souris jaune !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prologue Dewen

Message par Dewen le Mar 1 Déc - 22:00

Spoiler de la mort qui tue :

Je sais pas, la fillette parle quand même de l'Histoire, c'est là que je perds l'humilité : "Et le réveillon était pour elle un prétexte pour rester éveillée toute la nuit et poser mille questions sur le passé, l'Histoire et ce que disaient les adultes."
Je vois je vois :)
(en même temps c'est de l'Histoire :o::)

Ou alors, au lieu de parler de l'histoire du monde, mettre en valeur le fait que c'est seulement l'histoire de sa mère. L'enfant n'a pas besoin d'en savoir plus.
Mais si je dis que c'est l'histoire de sa mère (explicitement je veux dire), du coup ça spoile carrément non :think: ?
Par contre, Dewen peut penser de manière assez subtile, assez pour allécher le lecteur, sans trop en dire : "Elle veut que je lui raconte une aventure, un conte de fée. Si elle savait l'ampleur de cette quête..."
Ou autre
C'est sympa aussi, j'ai au taquet de suggestions, va falloir que je choisisse pour la V2 :panique:
"Elle cherchait sans cesse à rêver et en apprendre plus, insouciante et souriante. "
"Mélodie, l'infatigable enfant curieuse."
C'est ce genre de phrase qui sont de trop. Si l'enfant c'était Dewen, why not.
Mais ici, c'est à nos yeux une parfaite inconnue.
Je compare à Ellana : au début du tome 1, l'enfant, on sait très bien que c'est l'héroïne, elle est énormément mise en valeur. Tu t'y es attachée à cette gamine ?
Je vois :)
(Et Ellana :love: la réponse du savant et du poète, dès le début :love: :love: :love:)
Bah c'est pareil pour nous avec Mélodie. Sauf qu'on voudrait l'éviter dès le premier prologue. enfin je parle pour moi là ^^'
Je trouve quand même ça dingue :o::
Et tu peux parles des autres enfants, ça peut être une bonne piste. Décrire l'ambiance d'un groupe plutôt que les spécificités d'une seule enfant. Bien vu.
Oki, super alors :) !
Pour les rappels, oui, c'est une très bonne idée aussi !
Déjà je fais une V2 du prologue, et ensuite je pars en freestyle sur des rappels ^^
Fais déjà une V2 on aura un aperçut de son potentiel :)
Oki, j'ai déjà tout dans un doc pour me repérer dans les corrections, demain je commence le boulot, je sens que je vais m'é-cla-ter ^^ !
Encore merci d'être passée !beret! !

_________________
Je redécouperai, promis.

Je suis la connerie de votre intelligence. – @Miaous

"Il y a trois règles à respecter pour écrire un roman. Malheureusement, personne ne les connaît."
William Somerset Maugham
avatar
Dewen
Maître Scribtonaute
Maître Scribtonaute

Féminin Messages : 4804
Age : 17
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prologue Dewen

Message par Luptinote le Mer 2 Déc - 12:29

Je trouve quand même ça dingue :o::
qu'on s'y attache ? Bah en même temps c'est le seule personnage auquel on peut s'attacher, la mère tu n'en dis pas beaucoup, les cousins non plus ^^

Mais si je dis que c'est l'histoire de sa mère (explicitement je veux dire), du coup ça spoile carrément non :think: ?
Heu... oui...
Comment faire ?
Ou alors dire que c'est une histoire comme une autre, une contée, pas une Histoire historique (comme si cendrillon avait existé quoi, pour nous c'est un conte, pour cendrillon ce fut une grande aventure ^^)

La V2 ! :D

_________________
« Il faut que les phrases s’agitent dans un livre comme des feuilles dans une forêt, toutes dissemblables en leurs ressemblances. » Flaubert

Scutigère véloce : la bête à abattre
avatar
Luptinote
Maître Scribtonaute
Maître Scribtonaute

Féminin Messages : 3443
Age : 22
Localisation : Suivez la souris jaune !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prologue Dewen

Message par Dewen le Mer 2 Déc - 17:27

qu'on s'y attache ? Bah en même temps c'est le seule personnage auquel on peut s'attacher, la mère tu n'en dis pas beaucoup, les cousins non plus ^^
Je vois je vois ^^
Mais si je dis que c'est l'histoire de sa mère (explicitement je veux dire), du coup ça spoile carrément non ?
Heu... oui...
Comment faire ?
Ou alors dire que c'est une histoire comme une autre, une contée, pas une Histoire historique (comme si cendrillon avait existé quoi, pour nous c'est un conte, pour cendrillon ce fut une grande aventure ^^)
Hein ???
J'ai rieeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeen compris mrgreen !

_________________
Je redécouperai, promis.

Je suis la connerie de votre intelligence. – @Miaous

"Il y a trois règles à respecter pour écrire un roman. Malheureusement, personne ne les connaît."
William Somerset Maugham
avatar
Dewen
Maître Scribtonaute
Maître Scribtonaute

Féminin Messages : 4804
Age : 17
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prologue Dewen

Message par Dewen le Mer 2 Déc - 22:31

Bon bon bon
Suite à une conversation Skype et à une discussion intérieure, j'ai décidé de faire des petits tests...
Je vais donc écrire trois prologues et faire une V2 du premier présenté, et ensuite sélectionner le meilleur si j'en garde un, et puis sinon... Sinon flûte mrgreen
Donc en tout, à travers les différentes versions qui seront très... très très différentes, avec des points de vue et époques différents, je vais :
1. Avoir le point de vue d'un antagoniste (oui, pas de l'antagoniste, d'un antagoniste mrgreen)
2. Faire une explication contextuelle pure et dure (à travers un cours je pense)
3. Explorer une piste dans le passé, un passé assez proche, avec le point de vue d'un personnage éventuellement principal (ci-dessous).
4. Faire la V2 du prologue d'au-dessus.
Donc voici ici le prologue numéro 3 (oui oui, je m'y retrouve malgré tout Wink) !

Date d'actualisation : 16/01/2016 note : je réfléchis encore et je cherche des éléments auxquels on pourrait s'accrocher !



Prologue : Premières heures


Un jour pour vivre
Un jour pour rêver
Un jour pour se démarquer
Une heure pour se rappeler
Mille ans pour espérer

Assan Llan, poète de l'Ancien Temps

21 juin 2000, Enntönienn, Darôth. Congrès de lancement présidentiel.

« La séance peut commencer. »

Un coup de marteau suivit l'annonce du nouveau Président. Emma se concentra sur lui. Elle l'avait élu, lui et aucun autre. Il devait être à la hauteur. Il n'avait rien d'un homme puissant, néanmoins il serait, selon elle, un bon Président. Elle le jugeait apte à gouverner le Conseil en ces périodes de trouble. Du moins… Elle espérait ne pas s'être trompée.

Plus que jamais, Minoria avait grand besoin de soutien, un soutien financier, mais surtout militaire. Emma ne voulait pas échouer. Pas encore. Elle avait juré à son frère que cette fois-ci, tout irait bien. Comme toutes les autres tentatives au cours des quatre derniers siècles, songea-t-elle. Elle avait vu la situation évoluer, s'aggraver chaque jour, la misère et le désespoir des Minoriens enfermés croître, le nombre de Traqueurs d'Ombre augmenter. La femme soupira. Ça n'était pas comme cela qu'elle pourrait aider à remettre en place une harmonie entre les Mondes. Elle avait essayé, des milliers de fois, seule ou aidée d'alliés. Elle se souvenait de cette année mémorable qui avait vu naître sur Terre des conflits aux répercutions mondiales, au cours du vingtième siècle. Tenter de mettre des Sans-Aura dans le coup n'avait pas été son idée, et elle n'aurait pas dû voir le jour.

Alors que le Président rappelait les devoirs de chaque siégeant envers le Conseil, leurs « coéquipiers » et les Mondes, Emma s'intéressa davantage à l'assemblée. Nouveaux visages, mêmes méthodes, même mode de pensée. Peu de Gardiens néanmoins parmi les nouvelles têtes, étant donné que bien trop s'étaient laissés mourir lors d'un assaut-suicide contre les forces noires occupant Minoria. Leur magie n'avait rien pu faire, évidemment. Emma revoyait encore les survivants rentrer la queue entre les jambes, tremblant encore, aux portes d'Enntönienn, de Paris, d'Atlantis ou encore de Melodia. Renvoyés ou tués pour les plus lâches d'entre eux, peu restaient encore assis au même fauteuil avec la même dignité qu'auparavant. La femme salua d'un geste de la main les Candilliann, des amis de longue date. Eux aussi se battaient pour une armée du Conseil, une véritable légion, pour anéantir une fois pour toutes les sales créatures venues cinq siècles auparavant tuer et assouvir les envies perverses d'un Dieu exilé.

Emma souffla. Il ne devait pas rester plus de… Elle consulta sa montre. Il n'était que treize heures. Encore quatre heures de Congrès et elle pourrait réfléchir en paix.

« Il est clair que ce jour est symbolique. Le solstice d'été, jour de puissance comme de paix. Je vous promets une paix durable, la fin d'une guerre que nul n'oubliera, ni par la magie ni par négligence. Si nous restons tous unis derrière la même personne, si nous restons ensemble sous la même bannière, alors nous pourrons enfin gagner ! »

Un concert d'applaudissements suivit. Au fond d'elle, Emma voulait y croire. Elle balaya l'assemblée des yeux. Ses amis claquaient des mains, mais pas de bon cœur. Ils applaudissaient parce qu'il le fallait, parce que si le Président ne faisait pas de démagogie, la vie serait plus simple.

Ses pensées s'envolèrent quand il n'y eut plus un bruit. Lorsque le silence reprit, lorsque le Président en imposa une minute pour honorer les morts de toute patrie, de tout Royaume, de tout Monde, une simple minute à y songer, Emma se prit à repenser aux contes. Ils avaient toujours été là, malgré son âge. La semaine précédente, on lui avait téléphoné. Une vieille amie. Elle avait vu. Emma ferma les yeux et entendit à nouveau la vieille femme prononcer des mots trop importants pour être un jour oubliés.

« Emma, j'ai guetté les voies d'avenir qui s'ouvraient à moi. Nombreuses sont celles qui me sont inaccessibles, nombreuses sont celles qui sont trop farfelues, mais je sais. Il faudra être prudente les années qui suivront, je t'en prie.
— Que sais-tu ?

— Secreta deorum. »

Le nom d'un simple livre, murmuré à l'oreille. Il représentait bien plus qu'un simple recueil d'histoires. Il était la clef de l'avenir et du destin des Mondes.




Voilà voilà !
En espérant que ça vous ait un peu plus, je ferai un sondage quand j'aurai recueilli assez d'avis sur chaque prologue éventuel pour savoir lequel garder (je déciderai moi-même de si ça vaut le coup, après Wink) !
Sur ce, bonne nuit ou bonne journée, bon appétit ou autre, et à bientôt !beret! !


Dernière édition par Dewen le Dim 17 Jan - 0:18, édité 3 fois

_________________
Je redécouperai, promis.

Je suis la connerie de votre intelligence. – @Miaous

"Il y a trois règles à respecter pour écrire un roman. Malheureusement, personne ne les connaît."
William Somerset Maugham
avatar
Dewen
Maître Scribtonaute
Maître Scribtonaute

Féminin Messages : 4804
Age : 17
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prologue Dewen

Message par AliArt le Jeu 3 Déc - 2:28

Allons-y!

Premièrement, j'adore le poème du début! :)

21 juin 2000 (21 juin 400),

Je suis confuse...Ça veut dire quoi au juste? :)

Ses amis n'applaudissaient pas de bon cœur. Ils applaudissaient parce qu'il le fallait, parce que s'il ne faisait pas de démagogie, la vie serait plus simple.

Répétition d' ''applaudissaient''.
Ça ne serait pas plutôt : s'ilS ne faisaiENt??

Ses pensées s'envolèrent avec les vagues de claquements de mains.

Bizarrement formulé, je trouve.

Une vieille amie à nouveau.

Ça veut dire quoi? Qu'elle est redevenue son amie? Que ce n'est pas la première fois qu'elle l'appelle...?? Ce n'est pas clair, en2k, pour moi  Razz

Emma ferma les yeux et revit la vieille femme prononcer des mots trop importants pour être un jour oubliés.

Est-ce qu'elle peut vraiment la revoir puisqu'elle était au téléphone? L'entendit à nouveau, p-ê?

J'avour ne pas trop me souvenir des autres...mais j'aime beaucoup celui-là! C'est flou, mais pas trop, ça en dit assez, mais pas trop :) Je trouve que c'est parfait pour intriguer et donner envie de lire la suite!

Tu nous tiendras au courant de ton choix! :)
avatar
AliArt
Maître Scribtonaute
Maître Scribtonaute

Féminin Messages : 3962
Age : 35
Localisation : Québec

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prologue Dewen

Message par gaya tameron le Jeu 3 Déc - 14:23

Celui - là est très bien aussi ! Un autre point de vue, un autre angle ! Surtout une mise en perspective bienvenue, à mon avis !
  
@AliArt a déjà mentionné ce qui pouvait me gêner, un peu ; )
avatar
gaya tameron
Maître Scribtonaute
Maître Scribtonaute

Féminin Messages : 3706
Age : 40
Localisation : Jura

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prologue Dewen

Message par Luptinote le Jeu 3 Déc - 15:38

Bouge pas j'arrive :twisted:

_________________
« Il faut que les phrases s’agitent dans un livre comme des feuilles dans une forêt, toutes dissemblables en leurs ressemblances. » Flaubert

Scutigère véloce : la bête à abattre
avatar
Luptinote
Maître Scribtonaute
Maître Scribtonaute

Féminin Messages : 3443
Age : 22
Localisation : Suivez la souris jaune !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prologue Dewen

Message par Dewen le Jeu 3 Déc - 15:51

Hello !
@AliArt :
Premièrement, j'adore le poème du début! :)
Merci :coeur:
21 juin 2000 (21 juin 400),

Je suis confuse...Ça veut dire quoi au juste? :)
mmmmm, je devrais sans doute soit enlever le deuxième, soit préciser "Âge de Paix" après, "400" c'est juste l'année selon une autre façon de compter que sur Terre :think:
Ses amis n'applaudissaient pas de bon cœur. Ils applaudissaient parce qu'il le fallait, parce que s'il ne faisait pas de démagogie, la vie serait plus simple.

Répétition d' ''applaudissaient''.
:panique:
Ça ne serait pas plutôt : s'ilS ne faisaiENt??
je vais préciser, c'est le président qui en fait en fait :)
Ses pensées s'envolèrent avec les vagues de claquements de mains.

Bizarrement formulé, je trouve.
Pas faux, je reformule !
Une vieille amie à nouveau.

Ça veut dire quoi? Qu'elle est redevenue son amie? Que ce n'est pas la première fois qu'elle l'appelle...?? Ce n'est pas clair, en2k, pour moi  
Je ne sais plus d'où vient le "à nouveau", je vais éclaircir ici Wink
Emma ferma les yeux et revit la vieille femme prononcer des mots trop importants pour être un jour oubliés.

Est-ce qu'elle peut vraiment la revoir puisqu'elle était au téléphone? L'entendit à nouveau, p-ê?
Ouaip !
J'avour ne pas trop me souvenir des autres...mais j'aime beaucoup celui-là! C'est flou, mais pas trop, ça en dit assez, mais pas trop :) Je trouve que c'est parfait pour intriguer et donner envie de lire la suite!

Tu nous tiendras au courant de ton choix! :)
Merci, et pas de souci !

@gaya tameron :
Celui - là est très bien aussi ! Un autre point de vue, un autre angle ! Surtout une mise en perspective bienvenue, à mon avis !
merci :) !

@Luptinote :
Bouge pas j'arrive
:panique: :panique: :panique:

à bientôt à toutes !beret! !

EDIT : Le prologue (option 3) est à jour !

_________________
Je redécouperai, promis.

Je suis la connerie de votre intelligence. – @Miaous

"Il y a trois règles à respecter pour écrire un roman. Malheureusement, personne ne les connaît."
William Somerset Maugham
avatar
Dewen
Maître Scribtonaute
Maître Scribtonaute

Féminin Messages : 4804
Age : 17
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prologue Dewen

Message par Luptinote le Ven 4 Déc - 11:22

Plus que jamais, Minoria avait grand besoin de soutien, un soutien financier et surtout militaire.
Mais surtout militaire ? (à la place de « et » ?)

Emma ne voulait pas échouer.
Comment ça ? échouer à élire le bon président ?

cette fois-ci, tout irait bien. Comme toutes les autres fois
répétition peut-être volontaire mais pas agréable selon moi

Tenter de mettre des Mortels sans connaissance de la magie dans le coup n'avait pas été son idée, et elle était mauvaise.
Bah, j’aime pas du tout cette phares ^^

envers le Conseil, les autres et les Mondes,
Les autres ?? Bah, pas beau, caca boudin, beurk !

La fin recoupe avec la scène de Dewen dans son grenier, et c’est le seul lien que je vois entre les deux prologues.
Alors, m’en veut pas mais j’ai pas du tout accroché à celui-ci. Parce qu’encore une fois, il est éloigné de Dewen. Et on connait pas encore Emma. Et j’était plus attachée à Mélodie qu’à Emma en fait ^^
Et puis la politique, bah j’ai jamais aimé.
Tu nous présente un contexte qui nous apparaît très riche, mais bon… Ca n’est pas passé avec moi, désolée.
:pleure:

_________________
« Il faut que les phrases s’agitent dans un livre comme des feuilles dans une forêt, toutes dissemblables en leurs ressemblances. » Flaubert

Scutigère véloce : la bête à abattre
avatar
Luptinote
Maître Scribtonaute
Maître Scribtonaute

Féminin Messages : 3443
Age : 22
Localisation : Suivez la souris jaune !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prologue Dewen

Message par Maanilee le Ven 4 Déc - 11:30

Hey,

Un bon point : ça ne fait pas cliché de téléfilm de noël, l'idée est pas trop mal.
Mauvais points : on survole trop de choses, le conseil, les mondes, le livre, emma
Faut vraiment se concentrer sur un élément ou deux pour ne pas nous perdre,

Par contre c'est pas mal de finir sur une référence au livre en fin de prologue ça attise la curiosité !
avatar
Maanilee
Scribtonaute de l'extrême
Scribtonaute de l'extrême

Féminin Messages : 6249
Age : 30
Localisation : St Etienne de Tulmont

http://mespetitesmaanies.wix.com/marinegautier

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prologue Dewen

Message par Dewen le Ven 4 Déc - 19:27

Hey !
Merci d'être passées :) !
@Luptinote :
Plus que jamais, Minoria avait grand besoin de soutien, un soutien financier et surtout militaire.
Mais surtout militaire ? (à la place de « et » ?)
Oki !
Emma ne voulait pas échouer.
Comment ça ? échouer à élire le bon président ?
Dans ce qu'elle cherche à faire ^^
cette fois-ci, tout irait bien. Comme toutes les autres fois
répétition peut-être volontaire mais pas agréable selon moi
oki, je vois ça :)

Tenter de mettre des Mortels sans connaissance de la magie dans le coup n'avait pas été son idée, et elle était mauvaise.
Bah, j’aime pas du tout cette phares ^^
tu peux préciser à quel niveau ^^ ?
envers le Conseil, les autres et les Mondes,
Les autres ?? Bah, pas beau, caca boudin, beurk !
Tu as raison, c'est :vomito: !

La fin recoupe avec la scène de Dewen dans son grenier, et c’est le seul lien que je vois entre les deux prologues.
mmm
Alors, m’en veut pas mais j’ai pas du tout accroché à celui-ci. Parce qu’encore une fois, il est éloigné de Dewen. Et on connait pas encore Emma. Et j’était plus attachée à Mélodie qu’à Emma en fait ^^
Je t'en veux :hache:
Je plaisante Razz
Je vois je vois, l'autre est en cours de reprise !
Et puis la politique, bah j’ai jamais aimé.
Je comprends très bien Wink

Tu nous présente un contexte qui nous apparaît très riche, mais bon… Ca n’est pas passé avec moi, désolée.
Pas grave :calin: !
Je vais déjà écrire les 4, après je déciderai, en espérant que l'heureux gagnant te plaise Wink

@Maanilee :
Un bon point : ça ne fait pas cliché de téléfilm de noël, l'idée est pas trop mal.
Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii :disco:

Mauvais points : on survole trop de choses, le conseil, les mondes, le livre, emma
Je vois :think:

Faut vraiment se concentrer sur un élément ou deux pour ne pas nous perdre,
Je vois aussi :think:

Par contre c'est pas mal de finir sur une référence au livre en fin de prologue ça attise la curiosité !
cheers 

Encore merci d'être passées, je suis en train de voir :) !

_________________
Je redécouperai, promis.

Je suis la connerie de votre intelligence. – @Miaous

"Il y a trois règles à respecter pour écrire un roman. Malheureusement, personne ne les connaît."
William Somerset Maugham
avatar
Dewen
Maître Scribtonaute
Maître Scribtonaute

Féminin Messages : 4804
Age : 17
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prologue Dewen

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum