[Fiche technique] Les poèmes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Fiche technique] Les poèmes

Message par Dewen le Mar 1 Déc - 20:01

Voici, à le demande notamment de @Maanilee, une fiche sur (roulement de tambours...) la poésie !
Tout d'abord, nous allons commencer avec simplicité !

Les vers

Les vers tout d'abord : qu'est-ce que c'est ? Alors c'est très simple : c'est une ligne. Pas nécessairement une phrase d'ailleurs, ça peut être un mot comme dix. Au début d'un vers, on trouve (en théorie) toujours une majuscule.

Les pieds

Vers, pieds, verre, pieds... Ça se ressemble, mais non, stop les blagues ! Plus sérieusement, vous avec forcément déjà entendu ça. Mais si, vous savez "Un alexandrin a douze pieds", sans forcément comprendre grand-chose à tout ce charabia. Les pieds, c'est tout simplement le nombre de syllabes ! Voici quelques noms d'ailleurs : l'alexandrin compte 12 pieds, les décasyllabes en comptent 10, les octosyllabes en ont 8. Vous remarquerez d'ailleurs que les vers les plus utilisés ont un nombre de pieds pair, c'est souvent plus beau à l'oreille. Bien sûr, vous pouvez également utiliser des vers de moins de 8 pieds, pairs si vous le souhaitez (par exemple, les vers de 6 pieds sonnent très bien) !
Au-delà de 12 pieds, on dira des vers qu'ils sont libres. Plus précisément, un vers libre n'obéit ni aux rimes, ni aux strophes, en plus de la métrique, même si l'on peut trouver des vers libres qui riment entre eux.


Compter les pieds

C'est bien beau de connaître le nom des vers de douze pieds ou plus, mais si on ne sait pas comment compter, on a l'air malin !
Voici par exemple un vers tiré du poème Le dormeur du val d'Arthur Rimbaud :
Accrochant follement aux herbes des haillons : 12 pieds

Tout d'abord, je sais, on vous a déjà torturé avec les e muets (moi la première !) ! Alors maintenant, plus d'excuse, voici la règle :

  • Le e à la fin d'un mot ne compte pas devant une voyelle et en fin de vers.

Exemple (en gras : ce que l'on compte, entre parenthèses et en italique : ce que l'on ne prononce pas) :
C'est un trou de verdur(e) où chant(e) une rivièr(e) : on retrouve notre alexandrin, regardez !

  • Le e compte quand il est devant un mot commençant par une consonne.

Exemple (même code) : D'argent ; où le soleil de la montagne fièr(e) : à nouveau, alexandrin !

Après, et ça c'est plus utilisé à l'oral il me semble, il y a les diérèses ! Bon, rapidement, une explication : si on prend le mot lion. Vous me direz "une syllabe". Oui. Si je fais la diérèse sur ce mot, je fais "li-on". C'est assez compliqué à ce que j'ai vu, donc gardez ça entre parenthèses.

Les strophes

Une strophe : c'est quoi ? Eh bien c'est tout simple : une strophe, c'est comme un "paragraphe". C'est un groupe de vers, en fait. Selon le nombre de vers, on leur donne différents noms. Par exemple, il existe les quatrains (quatre vers), les tercets (trois vers), des distiques (deux vers), des quintils (cinq vers), des sizains (six vers).

Les rimes

Ah, les rimes... On en entend souvent parler, n'est-ce pas ? Petit point définition : une rime, c'est la répétition d'un ou plusieurs sons communs à la fin de deux vers. Wow, je crois que j'ai réussi à vous perdre ! Bon, contentez-vous de ce que vous savez, une rime, c'est une rime !
On utilisera, pour se repérer, les lettres A et B pour parler de deux rimes différentes. Vous allez comprendre.
Il existe trois schémas de rimes :

  • Les rimes suivies (ou plates). Lorsque l'on trouve des rimes qui... se suivent. Elles respectent le schéma AABB. Par exemple, pour reprendre notre ami Rimbaud et Le dormeur du val là où nous les avons laissés :

Les pieds dans les glaïeuls, il dort. Souriant comme A
Sourirait un enfant malade, il fait un somme :         A
Nous avons donc bien des rimes suivies.

  • Les rimes croisées suivent le schéma ABAB. Par exemple :

C'est un trou de verdure où chante une rivière     A
Accrochant follement aux herbes des haillons      B
D'argent ; où le soleil, de la montagne fière,         A
Luit : c'est un petit val qui mousse de rayons       B

  • Les rimes embrassées respectent, quant à elles, le schéma ABBA. Par exemple :

Nature, berce-le chaudement : il a froid.             A

Les parfums ne font pas frissonner sa narine ;       B
Il dort sous le soleil, la main sur sa poitrine            B
Il a deux trous rouges au côté droit.                    A


Assonances et allitérations

Oulà, mais qu'est-ce que c'est que ce machin ?
C'est tout simple ! Ce sont (ici) des rimes intérieures ! C'est en fait, dans le cas d'une assonance, la répétition d'un même son voyelle (les "en", les "on" et compagnie étant compris) dans un ou plusieurs vers et, dans le cas d'une allitération, la répétition d'un même son consonne dans un ou plusieurs vers.
Le tout donne une harmonie au poème, ou alors, permet à celui qui l'écrit de jouer avec les sons. Par exemple, si vous parlez de coups de canon, vous pouvez jouer avec les sons du "c" par exemple, ou si ça parle de sang, faire une allitération en "s" !

Figures de style souvent utilisées

On retrouve en poésie des figures de style récurrentes, telles que (déjà citées plus haut) les assonances et les allitérations, mais aussi les personnifications, beaucoup d'anaphores (répétition d'un mot ou groupe de mots en début de vers), de métaphores, de comparaisons, parfois des oxymores (c'est très joli : c'est l'opposition de deux termes de sens contraire à l'intérieur d'un même groupe nominal, on connaît "tous" l'obscure clarté de Corneille dans Le Cid), des antithèses (c'est comme une oxymore, sauf que les termes opposés ne sont pas au sein d'un même groupe nominal). On trouve aussi un certain nombre de gradations, souvent croissantes.


Voilà, c'est tout pour cette fiche !
Alors, comme ça, écrire un poème c'est fait uniquement pour l'élite Wink ? J'espère vous avoir convaincus du contraire !

Spoiler:
Source : mon cours de troisième

_________________
Je redécouperai, promis.

Je suis la connerie de votre intelligence. – @Miaous

"Il y a trois règles à respecter pour écrire un roman. Malheureusement, personne ne les connaît."
William Somerset Maugham
avatar
Dewen
Maître Scribtonaute
Maître Scribtonaute

Féminin Messages : 4804
Age : 17
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fiche technique] Les poèmes

Message par AliArt le Mar 1 Déc - 20:22

Merci Clem pour cette belle fiche! Je trouve que c'est très clair, et j'ai moi-même retrouvé de la matière que j'ai vu au secondaire, il y a longtemps...jadis...enfin bref, merci!
avatar
AliArt
Maître Scribtonaute
Maître Scribtonaute

Féminin Messages : 3962
Age : 35
Localisation : Québec

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum