Les cerfs-volants de Kaboul - Khaled Hosseini

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les cerfs-volants de Kaboul - Khaled Hosseini

Message par L`ancien le Jeu 11 Fév - 11:30

Ce roman débute dans les années 1970 en Afghanistan, avant l'invasion par l'URSS.  Pendant les décennies de conflit qui vont marquer son pays d'origine, nous suivons l'histoire d'Amir, de son amitié avec Hassan, du remords d'une vie et finalement d'un grand élan d'espoir.


4ème de couverture
Au début des années 70, Amir et Hassan, frères de lait, embrasent le ciel de Kaboul de leurs cerfs-volants. Jusqu'à ce jour, terrible, où Amir abandonne Hassan à un sort tragique et se réfugie aux Etats-Unis. Vingt ans plus tard, en quête de rédemption, il devra affronter un Afghanistan ravagé sous le joug des talibans... et le poids de son propre passé.

Mon avis : 5/5
Le petit Amir, narrateur de ce roman, vit dans l'ombre de son père. Celui-ci voudrait faire de son fils, à la fois introverti, frimeur et arrogant, un véritable prince dans ce pays prospère, aux institutions solidement ancrées dans une histoire : celle de la Perse, prestigieuse. Nous découvrons l'Afghanistan des années 1970 avec les yeux d'un enfant. Pourtant, nous sommes vite rattrapés par la dureté des conditions de vie, l'écart entre les classes sociales aisées et les classes pauvres, les rivalités entre ethnies, la difficulté pour un enfant de trouver sa place dans un monde d'adultes.

Au fil des années, notre petit prince va tout perdre. De son honneur à ses racines. Peut-on résumer un quart de siècle de guerre en Afghanistan ? Nous suivons en trame de fond, comme en écho à ce qu'il vit intérieurement, l'invasion du pays par l'URSS, la guerre civile, l'arrivée des Talibans. Amir part avec son père pour trouver refuge aux Etats-Unis. Pour lui, c'est plus qu'un départ en attendant des jours meilleurs, c'est une véritable fuite, un refus d'affronter la réalité. Mais il sera vite rattrapé par sa propre histoire. Il devra affronter ses craintes d'enfant, combattre sa timidité et son arrogance, faire chemin inverse et revenir à Kaboul pour y construire quelque chose de nouveau, sur les ruines du passé.

La vie. A la fois dans toute sa beauté et toute sa cruauté.


Mots-clés : #Afghanistan, #Talibans, #réfugiés, #amitié, #enfance

_________________
"Si tu doutes, commence par agir." (Sénèque)
avatar
L`ancien
Apprenti Scribtonaute
Apprenti Scribtonaute

Masculin Messages : 69
Age : 37
Localisation : Lille (59)

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum