L'âge des miracles - Karen Walker

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'âge des miracles - Karen Walker

Message par L`ancien le Jeu 11 Fév - 11:36

Il s'agit d'un roman de fiction/d'anticipation. Le monde ne tourne plus comme avant et toute la vie sur Terre est vouée à s'adapter ou disparaître.


4ème de couverture
Et si nos journées commençaient à s'allonger, d'abord de quelques minutes, puis de plusieurs heures, jusqu'à ce que le jour devienne la nuit et la nuit le jour ? Une journée d'octobre apparemment comme les autres, l'humanité découvre avec stupeur que la vitesse de rotation de la Terre a ralenti. Les jours atteignent progressivement vingt-six, vingt-huit puis trente heures. La gravité est modifiée, les oiseaux, désorientés, s'écrasent, les marées se dérèglent et les baleines s'échouent... Tandis que certains cèdent à la panique, d'autres, au contraire, s'accrochent à leur routine, comme pour nier l'évidence que la fin du monde est imminente. En Californie, Julia, est le témoin de ce bouleversement, de ses conséquences sur sa communauté et sa famille. Adolescente à fleur de peau, elle est à l'âge où son corps, son rapport aux autres et sa vision du monde changent : l'âge des miracles. Entre roman d'anticipation et roman d'apprentissage, L'Age des miracles est un livre visionnaire sur la capacité d'adaptation de l'homme, poussée ici à son paroxysme.

Mon avis : 4/5
Un très bon roman ! Si vous avez aimé "Mélancholia" de Lars Von Trier, cette histoire va vous plaire.

Au delà du contexte americano-américain (bien que, cette fois, ils ne soient pas les sauveurs du monde), c'est l'histoire de cet enfant qui regarde le monde tourner, de moins en moins vite, qui nous intéresse. Le temps de l'adolescence, celui de la narratrice aussi bien que celui de la Terre, marque le passage d'un état à un autre : celui de l’insouciance et de la naïveté à celui de la connaissance et d'une longue décrépitude jusqu'à la fin, que l'on sait inéluctable. On appelle cela l'âge des miracles, car l'avenir n'est pas encore écrit et tout est encore possible. C'est le paradoxe de toute l'histoire.

La vie de l'héroïne marque le pas à mesure que les jours s'allongent. Sa solitude fait écho à l'isolement de la Terre au milieu d'un univers : aussi infini soit-il, ce n'est pas en nous tournant vers lui que l'on trouve des réponses aux problèmes de l'existence. On en perçoit la lumière, le bruit, la physique, qui nous font oublier momentanément cette soif d'un but ultime, un sens à donner à la vie. Les autres occupent, mais ne montrent pas à l'homme comment se transcender. Quel sens donner à toute vie lorsque les indicateurs mettent en avant sa brièveté ?

C'est donc en se tournant vers soi et en analysant les ressources que nous sommes capables de mobiliser en nous que nous devons appréhender l'avenir. Au final, il faut conserver l'essentiel : se découvrir soi-même, apprendre à voir les autres au-delà de leurs apparences, goûter aux plaisirs du quotidien et marquer de notre minuscule empreinte notre bref passage sur Terre. Etre heureux de pouvoir dire qu'un jour nous étions là, au milieu des autres. Leur offrir tout ce que nous avons appris de nous-même, car c'est bien tout ce que nous pourrons leur léguer.

Mots-clés : #fiction, #adolescence, #Californie, #temps

_________________
"Si tu doutes, commence par agir." (Sénèque)
avatar
L`ancien
Apprenti Scribtonaute
Apprenti Scribtonaute

Masculin Messages : 69
Age : 38
Localisation : Lille (59)

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'âge des miracles - Karen Walker

Message par autofic le Sam 28 Mai - 9:28

Intéressant, ça pourrait me plaire! cheers
avatar
autofic
Maître Scribtonaute
Maître Scribtonaute

Féminin Messages : 4832
Age : 24
Localisation : Southampton

http://marie-tinet.alphasync.net/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum